Alley Oop Basket

Aux Spurs, Papy fait de la résistance.

Après leur 5ème titre en 2013-2014 face à Miami et la retraite de la légende Tim Duncan, San Antonio est à la recherche d’un nouveau souffle. L’apport de Pau Gasol cette année a permis aux Spurs d’oublier partiellement Duncan. En témoigne leur classement dans la conférence ouest: 2ème derrière Golden State. Avec un 5 majeur à la moyenne d’âge très  élevée (31 ans), Popovich and co peuvent le faire cette année.

 

capture-decran-2017-01-31-a-14-24-18Tony Parker: 34 ans et toutes ses dents. L’éternel joueur des Spurs, réellement concurrencé cette année par Patty Mills, a su garder son rôle de meneur dans le 5 majeur. Avec une moyenne de 11.4 points par match pour 25 minutes jouées, le parisien a énormément régressé comparé à sa saison de 2012-2013 (20 points par match). Il est clair que TP9 a perdu son niveau  d’antan mais son rendement reste très bon cette  saison, à 34 ans monsieur Parker a encore de beaux jours devant lui.

Manu Ginobili: Le génie à la calvitie. Du haut de ses 39 ans, l’argentin est toujours un élément fort des Spurs. Remplacé au poste d’arrière par Dany Green, Ginobili reste dans les petits Capture d’écran 2017-01-31 à 18.09.15.pngpapiers du coach Popovich qui lui donne un bon temps de jeu (18.8 minutes/match). Son expérience et son talent font de lui un joueur essentiel de l’équipe que ce soit sur le terrain ou sur le banc. Il finira peut être sa carrière l’année prochaine pour égaler le record de Tim Duncan. Un sacre final pour ensuite raccrocher serait le bienvenu dans la carrière de Manu.

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 18.08.11.pngPau Gasol: Un dernier tour et puis s’en va. Arrivé cet été des Bulls, l’espagnol a su s’imposer directement dans le 5 majeur des  Spurs. Prenant la place de pivot laissée vacante par Tim Duncan, l’ancien Lakers compense la fin de carrière de The Big Fundamental. San Antonio peut se considérer comme une maison de retraite pour Pot Gasoil qui sera probablement son dernier club, un cadre paisible où il devrait normalement s’épanouir.

LaMarcus Aldridge: Après 9 années passées à Portland, le Capture d’écran 2017-01-31 à 18.07.18.pngnatif du Texas a décidé de rejoindre les Spurs l’an dernier. Son choix s’avère être intelligent car il gagne directement sa place dans le 5 majeur et réalise une saison énoOOOOooooorme avec San Antonio. Cette année commence sur les chapeaux de roues pour Aldridge avec une moyenne de points à 17.5 par match. LaMarcus continue à tout bousiller aux Spurs comme il avait l’habitude de le faire aux Trail Blazers. Le deuxième plus jeune joueur du 5 majeur des Spurs (31 ans) a encore beaucoup à donner à San Antonio, sûrement le début d’une belle histoire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s