La Cartouche Non classé Rugby

Pau, un regard optimiste tourné vers l’avenir

En allant s’imposer sur la pelouse du Stade Toulousain le 28 janvier dernier (10-20) au terme d’un match décousu, la Section Paloise peut envisager sereinement sa fin de saison tout en ayant en ligne de mire les phases finales…

Sylvain Charlet exulte, et c’est son demi de mêlée Thibault Daubagna qui en fait les frais en recevant une franche bourrade. La victoire de Pau sur les terres du TERRRRRIBLE Florian Fritz a surpris tous les suiveurs du TOP14, le club de la ville rose ayant aligné une équipe âgée et solide sur le papier malgré l’absence de ses internationaux. Le meilleur neuvième avant du championnat J-M Doussain n’a pas hésité à assister à un match du MEILLEUR championnat du monde après une semaine à s’être fait des passes et élaborer des plans de jeu (Quelle idée saugrenue?!).

Une équipe peut être tellement vieille qu’elle n’a pas remarqué que le match avait commencé et a encaissé un essai précoce. Puis les vieux grognards toulousain ont sonné la révolte, en pilonnant la ligne adverse avec les charges de Tekori et Galan. Efforts récompensés dans un premier temps par un essai de Perez en bout de ligne à la moitié de la première mi-temps. Puis immédiatement gâchés par une chandelle magistralement captée par Médard (ou pas). Le jeu rebondit et trois passes plus loin Julien Fumat aplatit, symbole d’une réussite froide des blancs et verts. Puis le Stade ne parviendra pas à revenir, malgré un tampon phénoménal sur Slade dont seul le Dark Destroyer en a le secret. Avec 153 plaquages, les palois emmenés par Armitage ont été héroïques défensivement face à des toulousains qui se sont faits trois fois plus de passes que leurs adversaires du soir.

Mannix, l’entraîneur néo zélandais ne peut plus se cacher. Avec un match en retard à domicile face au LOU à jouer dimanche, le club béarnais est seulement à 5 points de la 5ème place! Si le club joue avec des joueurs de la trempe de Conrad Smith, Steffon Armitage ou Colin Slade, ces derniers ne cessent de répéter qu’ils ne sont focalisés que sur le maintien ce qui est aussi risible que de voir Carter mettre un raffut de l’espace sur Papé. Les trois semaines sans jouer ont permis aux palois de réaliser ce gros coup, et possèdent un calendrier intéressant (reçoit Lyon puis Grenoble, va à Bayonne, reçoit Castres) qui permettra de mieux définir les objectifs de fin de saison. Et pour cela, quoi de plus motivant que d’avoir la Honhada entonnée par tout le stade du Hameau ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :