Alley Oop Basket Non classé

DES HAWKS ET DÉBAT À ATLANTA.

Après un début d’année sur les chapeaux de roues (13 victoires en 16 matchs), dont des victoires plus que prestigieuses à Cleveland et contre Houston, Atlanta aka les Faucons se sont écroulés en enchaînant une série de défaites assez étrange fin novembre avec 10 revers en 11 matchs… on aurait pu croire qu’après ça les Hawks se seraient effondrés… mais non, on ferait erreur. À la manière du Faucon Millenium, ils sont revenus petit à petit à la vie en enchaînant des matchs d’exceptions à Oklahoma ou à Toronto, alors 2ème de l’est à cette période.

Unknown-5.jpeg

Perdre contre Minnesota, les Lakers, Orlando ou même Phœnix ne serait pas surprenant pour une équipe comme Brooklyn. Or, quand on pense à l’équipe qui a été première de sa conférence il y a de cela 2 ans, on se dit qu’Atlanta a préféré laisser la gloire à la franchise de foot US ou que l’effectif n’a pas été assez étoffé depuis l’année dernière. Et non, encore faux, tout ce qu’Atlanta a perdu il l’a presque récupéré.

La force de cette équipe ? Cinq joueurs tournant à plus de 10 points par match. Le All-Star surprise Paul Millsap régale cette année. Dennis Schröder, candidat au titre de Most Improved Player, est l’une des surprises de cette saison NBA avec une implication et des stats plus que remarquables. Quand on se dit qu’il y a quelques années il n’était que le remplaçant d’un Jeff Teague, maintenant en perdition.

Unknown-4.jpeg

Niveau Big Men et Young players, Atlanta n’est pas non plus en reste, avec un Dwight Howard retrouvé (13.8 PPG et 13 RPG) et l’éclosion du petit Hardaway Jr., auteur d’une prestation éblouissante contre Houston et les Spurs.

Avec ces arguments, comment ne pas penser que cette équipe ne joue pas les premières places ? Et bien avec Atlanta il vaut mieux arrêter de penser, car les Hawks, 4ème à l’est, affichent un bilan de 30 victoires pour 21 défaites et ne sont plus qu’à 4 victoires de LeBron et co. La faute probable à une baisse de régime des champions en titre, mais aussi grâce à l’homogénéité d’une équipe qui reprend petit à petit des couleurs.

Cependant, le débat ne réside pas dans la saison régulière pour cette équipe des Hawks, mais plutôt dans l’approche des playoffs. La véritable question est de savoir quand leur parcours s’arrêtera… car oui, on voit mal une équipe avec autant de nouveaux joueurs gagner des faces à faces contre des grosses écuries comme Cleveland ou Toronto, alors une surprise est-elle possible ? On espère. Cette équipe n’a tout de même plus gagné depuis 1958, saison durant laquelle le stade de Reims réalisa un doublé Championnat-Coupe de France…

À défaut d’être les meilleurs de leur conférence, les Hawks nous offrent au moins du spectacle ! Et quel spectacle ! 142-139, 4 prolongations, des Buzzer Beaters, 68 minutes de pure folie, on a assisté au match de l’année face au Knicks. Depuis ce jour on sent une toute autre mentalité dans cette équipe. Prend garde Lebron.

Ruben Sayada

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s