Multisports Non classé

Jeu de main, jeu de nantais.

Cette année, Paris est encore en tête de la Lidl StarLigue et semble imbattable. A la mi-saison, il pointe avec une seule défaite lors de la dernière journée et une deuxième place en poule de ligue des champions. Mais une seule équipe a réussi à les battre: le HBC Nantes. Petit point sur la bonne surprise de ce championnat.

À la mi-saison, les nantais pointent à la deuxième place du championnat avec seulement un point de retard sur le PSG. Elle est la seule équipe à les avoir vaincu en championnat. Et de quelle manière ! Avec une défense solide et une attaque redoutable ils ont réussi à déjouer l’attaque parisienne et Thierry Omeyer, qui n’a produit que cinq arrêts. Ce match est d’ailleurs un aboutissement de ce qu’ils accomplissent depuis le début de la saison. La défense est leur marque de fabrique, avec la deuxième meilleure du championnat.

En Ligue des Champions c’est aussi proche de la perfection, ils sont premiers de leur poule avec un nul et une défaite.

Hormis leurs deux faux-pas depuis le début de la saison (un nul incompréhensible contre Ivry et une défaite au terme d’un match spectaculaire contre Saint-Raphaël), ils sont injouables. Le reste, des victoires assez faciles. Mais ce qui est encore plus impressionnant c’est leur maîtrise dans les matchs à enjeu, notamment ceux face à Chambéry et Toulouse. Ils ont vaincu aussi le MAHB au terme d’un magnifique match et d’un tir venu d’ailleurs d’Olivier Nyokas.

Venons en à ce joueur. Après une carrière en demi-teinte, il signe à Nantes l’été dernier. Ce qu’il réalise cette saison avec le “H” est énorme. Il est dans la course au titre de meilleure joueur de la ligue en concurrence avec Mikkel Hansen ou encore Nikola Karabatic. Il a aussi été appelé en sélection nationale pour les championnats du monde. Son bras gauche, sa puissance de frappe et ses tirs venus d’ailleurs sont un atout offensif majeur contre toutes les équipes. Il est très bon défenseur de par son agressivité et son physique hors pair.

Mais d’autres joueurs se sont révélés cette saison. Nicolas Claire par exemple. Au club depuis 2013, il ne cesse de monter en puissance. Cyril Dumoulin, ancien gardien de Toulouse, confirme par ces excellentes performances cette saison qu’il est le troisième dans la hiérarchie de l’équipe de France. Mahmoud Gharbi, le tunisien, confirme également la montée en puissance du club dont il est l’un des icônes.

Le H ne cesse de gravir les paliers de la ligue depuis 2011. Nantes était neuvième en 2011 et progresse logiquement, grâce à un recrutement judicieux et des joueurs qui confirment. Le public a également évolué. Le HBC jouait le plus souvent dans la salle de la Trocardière qui compte 4500 places, mais le public en demandait plus. Ils ont dû se déplacer au Hall XXL de La Beaujoire qui compte 10750 places et qui affiche presque complet à tous les matchs.

Et si c’était l’année du HBC Nantes?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :