Baby Foot/XI De Légende Football

Le baby foot du lundi 27 février : « Tu peux pas être mauvais si tu joues pas », Tonton Pat’.

René Adler: Tu t’en prends 8 fréro, certes t’y peux rien mais la prochaine fois tu feras acte de présence.

Patrice Evra: Pour son premier gros match de la saison, Tonton Pat’ aura été impressionnant: se faire bouffer par Lucas, le joueur au QI football équivalent à Yohan, papa de 15 ans et téléstar de tellement vrai, est une performance exceptionnelle. Fautif sur le premier but, le capitaine d’un soir aurait mieux fait de rester chez lui à danser en costume de panda plutôt que de venir se prendre une branlée au Vel’.

Rod Fanni: L’olympique de Marseille n’aura pas été Fanny ce dimanche grâce à lui. Plus sérieusement, il aura été absent tout au long de la rencontre. Le Rod n’était pas rodé pour un rodéo pareil. Il formait tout de même un beau couple avec les bouclettes de Cavani, Rodéo et Juliette.

La charnière d’Hamburg: Bonjour je suis Robert Lewandowski et bienvenue dans petits plats en équilibres. Aujourd’hui nous allons apprendre à mettre une branlée à un club de Bundesliga. Ingrédients: 2-3 joueurs de haut niveau (du type Robben ou Muller) et une charnière bien fumée en face (Djourou-Mavraj). Préparation: récupérez le ballon dans la moitié de terrain adverse grâce à un bon pressing de vos milieux, distribuez le ballon sur les ailes, mettez dans le vent les latéraux adverses, enroulez petit filet opposé ou remettez la dans l’axe. Et voilà, le tour est joué. Avec cette recette, vous pourrez facilement détruire les équipes de votre championnat comme l’a fait le Bayern Munich (8-0) ce week-end.

Georges Mandjeck: Sûrement le raté de l’année pour le messin, l’arrivée de l’extraordinaire Cheick Diabaté cet hiver a forcement dû influer sur les capacités du milieu camerounais.

Yannick Cahuzac: C’est devenu un rituel. Monsieur Cahuzac ne peut pas sortir d’un match par un autre moyen qu’un carton rouge. Le Corse a perpétué cette tradition face à Angers et a décidé de péter le panneau de changement du 4ème arbitre. Bravo pour ce que vous faites Yannick, merci pour tout.

Sergio Busquets: L’homme de l’ombre a été en vue face à l’Atletico. Habituellement discret et efficace, le Catalan a été plus rincé qu’une salade de resto de luxe (si si Nekfeu).

Pierre-Emerick Aubameyang: J’ai commandé un sandwich et je croque dedans, bonjour je suis Aubam le croqueur. Le gabonais a marqué un but à 1 centimètre du but et a autant croqué que Brandi Love.

Lars Stindl: Il y a la main de Dieu et la main de Stindl. C’est un peu moins stylé mais tout aussi con.

Bengous: Pour dire oueskon va, keskon fait, y en a du monde mais pour rester au match jusqu’à la fin et soutenir son équipe quand ça ne va pas, là y a plus personne. Honteux pour un fervent supporter qui clamait haut et fort l’importance du 12ème homme.

16997484_10212397389040753_799375530_n.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :