Alley Oop Basket Non classé

Jokic: Le nouveau cauchemar de la NBA

Denver est à la lutte pour les Playoffs. Les Nuggets trottent autour de la huitième place. Avec une équipe très homogène et des résultats plutôt réguliers, ils peuvent prétendre au Top 8. Mais avec la trade du All-Star Game et la blessure d’Emmanuel Mudiay, l’équipe pourrait revoir ses objectifs de fin de saison. Or, il y a un joueur qui s’est révélé depuis le début de cette saison. Grâce à lui, les Nuggets ont pris le monopole des rebonds en NBA et ont enlevé le privilège aux Warriors de dominer toutes les catégories. Il est surnommé le Joker par la NBA. C’est Nikola Jokic.

Drafté l’an dernier en provenance du KK Mega Leks, le serbe s’est rapidement imposé dans l’équipe de Michael Malone. Du haut de ses 2m08, il évolue au rôle de pivot ou d’ailier fort. Il fait partie de cette nouvelle génération de pivot “roue de secours”. Il sait tirer à 3 points comme Curry, prendre des rebonds comme Whiteside, faire des passes comme Ricky Rubio. Il sait tout faire. Il a aussi une capacité rare chez les pivots : il sait faire des floaters. Et le meilleur dans tout ça : c’est le frère caché de Kristaps Porzingis.

Cette année, il a même eu la chance de participer à son second Rising Stars Challenge au côté de Hernangomez et Jamal Murray. Il a aussi participé au concours de meneur mais, dommage pour lui, son frère jumeau lui a barré la route.

Jokic monte en puissance de matchs en matchs. L’an dernier, il est moyen et ne joue que 11 matchs. Cette année il tourne à plus de 16 points et 9 rebonds par matchs en moyenne. Il progresse dans tous les domaines et s’est renforcé musculairement. Alors qu’il ne faisait aucun triple-double depuis le début de la saison, on a l’impression qu’il a réussi à franchir un cap lui permettant de mieux comprendre le basket. Il inscrit donc son premier triple-double contre les Bucks le 4 février dernier. Il réitère la performance contre les Warriors, en terminant le match avec 21 rebonds.  

Son ascension, il la doit aussi aux coéquipiers qui l’entoure. Depuis la blessure d’Emmanuel Mudiay, c’est Jameer Nelson qui occupe le rôle de meneur. Le vétéran de 35 ans a trouvé une complicité avec Jokic. Un peu comme Batman et le Joker. Nelson tourne à 17 pts et 9 rebonds sur ses cinq dernières rencontres. Autour de lui, une bande de petits minots. Le MVP du Rising Star Jamal Murray, Will Barton, le rookie Hernangomez ou encore Gary Harris sont tous des joueurs avec un très grand potentiel. Ils sont convoités par la plupart des équipes.

La faiblesse de cette équipe des Nuggets et de Jokic c’est sûrement le fait de ne pas posséder de réel “franchise player”. Jokic n’en est pas encore un mais il est appelé à le devenir. Lui aussi est désiré par la plupart des grandes écuries. Un départ ne serait pas forcément un problème pour lui mais ça le serait pour les Nuggets. Malgré tout, le Joker garde le sourire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :