La Cartouche Non classé Rugby

Le XV postérisé: des ailiers K-O et un arbitre facétieux.

Après vous avoir présenté nos meilleurs joueurs de la 19ème journée du Top14 dans le XV Talent d’or, on passe maintenant aux mauvais élèves du week end !

17197887_644964762354022_1399161978_n.jpg

1 Schuster : Mangé en mélée fermée, il a souffert face à Hamadache. Loin de son niveau qui l’avait amené sous le maillot bleu, l’ex-perpignanais traverse une période compliquée.

2 B.Du Plessis : L’afrikaaner montpellierain (le talonneur, pas l’ouvreur ou le centre…) a coulé à Lyon. Dépassé dans tous les domaines, il a logiquement craqué en se prenant un carton jaune. C’est le président du club et nouveau sponsor de l’équipe de France qui a dû apprécier…

3 Ibanez (qualif off) : Quand ton président lâche que l’équipe actuelle est meilleure que celle qui a enthousiasmé tous les français il y a 3 ans dans une bisbille enfantine. Quand tu passes plus de temps aux côtés de Sarlat et Lartot sur France 2 qu’à Bordeaux le week end, il ne faut pas s’étonner que tu te fasses fesser tous les week ends. La fin de saison s’annonce chaude en Gironde…

4 Taofifenua : Revenu à un bon niveau, il a sombré comme la quasi totalité de ses coéquipiers face a Brive. Pris dans l’engagement, il n’a pas fait le poids. Si il veut reporter le maillot frappé du coq, le wallysien devra batailler face aux jeunes pousses clermontoises et montrer autre chose.
5 Ali Wiliams : Ex-All Black emblématique et ancien joueur toulonnais, il a ajouté une ligne de plus au long CV des dérapages des joueurs du Racing cette année. Mais cette affaire a eu des répercussions encore plus énormes en Nouvelle-Zélande, là où les blacks sont des demis-dieu. Le capitaine actuel Read a dû s’exprimer et désapprouver Williams. Quand on voit le traitement de Carter qui avait conduit avec un taux d’alcoolémie trop élevée, on a évité de peu le piloris pour le deuxième ligne.
6 O’Connor : Même si il s’est fait remonter les bretelles par Boudjellal, il a pris moins cher que son collègue de soirée parisienne. Réalisant une saison en dents de scie entre ses performances sans relief et des blessures à répétition, il aurait pu éviter ce dérapage…

7 Le médecin de Toulouse : Laisser revenir Palisson après son roulé boulé en a fait bondir plus d’un de son fauteuil. Pas besoin d’avoir fait 8 ans d’études pour voir qu’il était aussi frais qu’un talonneur à 3H du matin lorsqu’il est rentré sur le terrain. La FFR a annoncé qu’elle mènerait une enquête sur ces commotions négligées.

8 Masoe : Un carton rouge qui a beaucoup fait parler mais malheureusement tout à fait justifié, selon les nouvelles directives qu’ont reçu les arbitres. La tête ayant touché le sol sur un placage, la sanction est dure mais logique. Un nouveau coup d’arrêt pour le Racing.
9 Radosavljevic : Le joueur préféré des clermontois derrière Cudmore a encore frappé. Sur un dégagement anodin, il s’est fait contré. Et pendant qu’il revenait au trot, Strettle a démontré toute sa classe avec un retour in extremis. Un cadeau à son futur club qui n’en a pas profité.

10 N.Owens : Il n’y a pas à dire, il est le roi de la punchline chez les arbitres. Après avoir tancé Hogg à la Coupe du Monde, il a remis le couvert lors d’un match entre le Leinster et Llanelli. Alors qu’un ramasseur de balle lui a lancé un ballon dans le dos, il lui a adressé un carton jaune qui a fait rire tout le stade. La légende raconte que le ramasseur serait français…

11 Palisson : Lorsqu’il a du apercevoir la composition adverse, il a dû se réjouir de ne pas avoir affaire à Lacroix sur le banc ou Botia aligné dans le pack. Malheureusement pour lui, ce dernier a eu la bonne idée de récupérer un ballon dégagé par les toulousains et de venir lancé comme un frelon sur le pauvre ailier, qui a été complètement éteint. Revenu sur le terrain, il a réussi à trébucher sur la pelouse. Un match à oublier (si il s’en souvient …)

12 Nonu : Quand on voit qu’il a formé pendant une dizaine d’années la meilleure paire de centres au monde avec Smith, on est en mesure de se demander si le joueur avec les dreadlocks n’était pas son sosie garagiste. Un match indigne de son statut.

13 Fritz : Sevré de ballons ou servi dans de mauvaises conditions, il n’a pas pesé sur la rencontre. Un match à oublier, hormis en 2ème période où il a voulu entamer une générale dans les règles de l’art en allant se frotter à Vito. Fidèle à sa réputation, il a pourtant invraisemblablement échappé au carton jaune malgré ses deux caresses délivrées sur la joue du 3ème ligne rochelais.

14 Raka : L’action du week end ! En bout de ligne, le jeune Jelonch est décalé grâce à un joli mouvement. Ce dernier ne se pose pas de questions et met la marche avant. Résultat: le pauvre Raka finit violemment sur les fesses et regrette de ne pas avoir pu être remplacé quelques instants plus tôt comme il l’avait demandé.

15 Germain : Le canonnier briviste n’a pas été dans un bon jour. La pluie incessante a dérangé le pourtant fiable buteur. Cela aurait pu mettre à l’abris son équipe plus rapidement, et ne pas s’exposer à des coups de génie comme celui de Habana. Une contre performance étonnante, au vu de sa régularité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :