La Cartouche Non classé Rugby

Le XV postérisé #2: Une crise sans précédent

Retour sur les déceptions de ce week end ! Et des pointures se sont glissées dans notre XV…

                                              FLOPS 14 MARS.jpg

1) Mc Grath: Le pilier droit irlandais a été en difficulté dans la fournaise du Millenium de Cardiff. A l’image de ses coéquipiers, il a été un ton en dessous dans tous les compartiments du jeu, semblant même émoussé physiquement. La débauche d’énergie utilisée face aux français pourrait s’avérer être fatale contre des anglais qui ne cessent de monter en puissance.

 

2) Ghiraldini:  Le talonneur italien a réalisé une partie qui a fait honneur à son pays, en étant un vrai pizzaiolo. Il a lancé n’importe comment en touche avant d’être logiquement sorti. Si la conquête italienne a été autant dominée par les français, c’est notamment à cause de ses lancers défaillants… même si l’alignement n’est pas exempt de tout reproche.

 

3) Galthié: Le jeu de mot qui a réussi à mettre mal à l’aise Matthieu Lartot. Preuve que la barre à été mise très très haute.

 

4) Papé: Il a craqué en fin de match à Lyon et a reçu un carton rouge pour un mauvais geste. Peut être son dernier match de la saison, vu qu’il s’est mué en véritable chef de la révolution lors de l’annonce de la fusion. Un leader, qui mène ses combats de façon virulente que ça soit sur le terrain ou en dehors.

 

5) Maestri: Il a donné raison à tous ses détracteurs ce week end. Si il est la nouvelle tête de turc des supporters français, après Chouly, ce n’est pas pour rien. Aux uns qui affirmaient que le toulousain s’occupait des tâches défensives, répondaient ceux qui pensaient qu’il était inutile dans le jeu en mouvement. Et samedi, Maestri a été en vu, malheureusement serait-on tenté de dire vu son déchet technique. Son statut de taulier pourrait être remis en question.

 

6) Dusautoir: Sale temps pour l’ex-capitaine emblématique français. Face à Brive, le troisième ligne a avancé le capot ouvert. Clairement sur la fin, il reste toujours aussi impressionnant lors de ses prises de paroles.  Mais aujourd’hui, dans un rugby aussi exigeant, avoir de la gueule ne suffit plus…

 

7) Warburton: Où est passé le capitaine gallois qui destronchait tout sur son passage ? Le troisième ligne de 28 ans est clairement en dedans dans ce tournoi et ce n’est pas le dernier match qui nous fera dire le contraire. Dans un registre défensif qu’il affectionne pourtant, il n’a pas pris la mesure du très remuant CJ Stander. Un tournoi loin de ses standards habituels.

 

8) L’Aviron Bayonnais: Encaisser 82 points, c’est mal. C’est grave. C’était journée porte ouvertes à Mayol samedi. Vincent Etcheto, dans les tribunes, n’en revenait pas. Le club basque a complètement craqué. Mais le coup de tonnerre de la fusion permet aux bayonnais de croire encore au maintien. Pas en jouant de la sorte en tout cas.

 

9) Kockott:  Il fut un temps où il était le joueur le plus prisé du Top14. Son éventuel transfert vers Toulon avait fait la Une des journaux et il était le titulaire en Equipe de France. Aujourd’hui, il aurait été la doublure de Dupont si ce dernier n’avait pas annoncé son départ à Toulouse. Contre Pau, il a réalisé un match quelconque et bien loin du niveau auquel il nous avait habitué.

 

10) Carter: Ses soucis extra-sportifs ne sont pas encore derrière lui. Une prestation bien terne pour le All black. En témoigne un renvoi qui ne dépasse pas les dix mètres réglementaires en deuxième mi-temps. Des sifflets de Colombes pour finir. C’est compliqué du côté du Racing en ce moment et au vu des matchs restants, la qualification semble loin.

 

11) La fusion:  Elles sont où nos bonnes vieilles valeurs du rugby? Celles qu’on aimerait garder à tout jamais. L’argent commence réellement à prendre le dessus. Si vous ne le savez pas encore (on en doute), le Racing 92 a racheté le Stade Français. Et les supporters dans tout ça? Un scandale.

 

12) Dunbar: Le centre écossais a été très en vue lors des premiers matchs. mais face à la furia anglaise, il n’a presque pas existé et la sortie sur blessure de Hogg n’a pas aidé le XV du Chardon. Une fausse note à corriger face aux Italiens, pour la dernière de Cotter.

 

13) Flood: Tout va mal pour Toulouse. Quatre défaites d’affilées et une très modeste 10ème place. Et ce sont les buteurs qui flanchent un peu avec l’un des pires ratios du Top 14. Toby Flood en fait partie. À Brive, il a même écopé d’un carton rouge. Comme quoi quand rien ne va… Les chances de qualif semblent lointaines.

 

14) Imhoff:  On l’a vu beaucoup plus inspiré que samedi soir. L’ailier argentin n’a pas réussi grand chose. Si !! Un placage en l’air sans ballon sur Vincent Rattez qui lui a valu un carton jaune. Juan ImBOF.

 

15) Robinson:  L’arrière du Racing a raté son match comme la quasi intégralité de son équipe. Dépassé défensivement, il n’a jamais réussi à peser offensivement. Cet arrière a encore beaucoup à prouver, et ça se voit. Brice Dulin n’a pas de soucis à se faire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :