Appel/Contre Appel Football Non classé

Antonio Candreva : Italian Sniper

C’est le retour de l’Inter ! Après un mauvais début de saison, les Interistes pointent au quatrième rang de la série A. Un Miranda qui nous rappelle celui de l’Atletico Madrid, un Banega au top de sa forme et un Icardi plus décisif que jamais. Après leur écrasante victoire 7-1 contre l’Atalanta, c’est notamment Mauro et Ever qui se sont mis en avant en inscrivant un triplé chacun. Mais un autre joueur s’est mis en évidence. Il confirme son très bon Euro et régale sur son côté droit. C’est Antonio Candreva.

         Le natif romain, ancien joueur de la Lazio, n’a jamais été quelqu’un de très médiatisé ou mis en avant pour ses performances. Pourtant, il y a de quoi. Titulaire dans une attaque au côté de Perisic et Icardi, il a déjà délivré huit passes décisives cette saison, sans tirer les coups de pieds arrêtés. C’est d’ailleurs une qualité qu’il faut appuyer. De nombreux joueurs et de nombreuses équipes décident de mettre des gauchers à droite et des droitiers à gauche, l’objectif étant que le joueur rentre dans l’axe et que le latéral prenne son couloir. Avec Candreva, c’est différent. Il reste sur son côté droit, comme un Florent Malouda à gauche, et délivre des caviars à foison. Ne vous étonnez pas que Mauro Icardi ait marqué 22 buts cette saison, c’est toujours plus facile quand vous avez des joueurs pour vous donner les ballons. Il reste juste à leur donner de la reconnaissance. Antonio la mérite.

          Il est également rapide, ce qui lui permet très souvent de faire des différences en un contre un. Il adore pousser son ballon loin devant lui. Cela lui permet de s’imposer en vitesse. Il demande énormément le ballon dans les pieds et aime faire des différences lui même. Certaines personnes le qualifient d’individualisme, mais pouvez-vous vraiment reprocher à quelqu’un qui remporte ses duels d’arrêter de le faire ? Sinon, allez dire tout de suite à Robben d’arrêter de jouer au foot ! Et contrairement à l’international hollandais, Antonio sait se servir de son pied faible, le gauche.

        Il possède également une très bonne frappe de balle, flottante et puissante, qui lui permet de marquer beaucoup de buts de loin. En témoigne cet énorme but égalisateur contre le Milan A.C cette saison.

         C’est également un bon défenseur. Conte l’a titularisé à droite dans son 3-5-2 pendant l’Euro. Choix payant. Il a toujours fait les efforts pour revenir que ce soit à la Lazio ou avec la Squadra pendant toutes ces années, ou avec l’Inter cette saison. Cette envie et implication il la doit également à Stefano Pioli. Après le début de saison raté de Franck De Boer, l’ancien entraîneur Lazianais, prend les commandes des interistes. Sa patte s’est ressentie instantanément sur l’équipe. Si il change régulièrement de tactique, cela ne gêne pas les joueurs milanais qui s’y adaptent facilement. Antonio en fait partie. Si c’est une défense à trois, il peut contrôler le couloir pour lui. Si un latéral se met à jouer derrière lui, il va également s’adapter. Il a la culture du catenaccio. On pourrait se dire que dans une autre ère, il aurait été adulé par les plus grands. Pourtant, il n’est qu’un simple “bon joueur” pour tous. Pour l’anecdote, son arrivée à la Lazio a été accompagnée de sifflets car le public s’attendait à voir un joueur plus prestigieux.

      Antonio a toujours été dénigré mais a toujours répondu présent. À nous tous maintenant de le reconnaître à sa juste valeur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :