Baby Foot/XI De Légende Football Non classé

XI de légende du 3 avril : Il y a vraiment des joueurs qui méritent notre attention !

David Ospina : Le portier des Gunners a su maintenir son équipe dans le match. Des relances de qualité, des sorties rapides et des parades décisives. Cech n’est pas là avant un certain temps ? Tant mieux, il assure l’intérim comme un chef.

 

Mamadou Sakho : 10 octobre 2017, la France affronte la Biélorussie pour arracher sa qualification à la Coupe du Monde. Les bleus perdent 2-0 à la mi-temps et Koscielny concède un carton rouge. Sakho rentre et inscrit un triplé, la France est qualifiée. Mesdames et messieurs, Mamadou est de retour.

 

Mexer : Au bout de 5 minutes, Bensebaini en a eu marre et a décidé de le laisser seul face à l’armada Lyonnaise. Pas de problèmes pour lui. Il a su défendre mieux que Mexès et délivrer un caviar à Mubele digne de Messi. Chapeau l’artiste.

 

Andrea Conti : Il va bien falloir que quelqu’un se mette à écrire un article sur lui, cela devient outrageant ! Le mec, quand il ne dégoute pas les attaquants de Serie A, il te met des retournées dans la lucarne. CONTInue comme ça mon grand.

 

Filipe Luis : Son but symbolise le retour au premier plan des Colchoneros : une philosophie de jeu retrouvée, une action d’école, des cadres au niveau et une place sur le podium. Le mois d’avril commence bien pour la bande à Simeone.

 

Isco : Et dire que le Real a failli le laisser partir l’été dernier. Quand on voit ce qu’il produit cette année avec les Merengues et son adaptation avec la Roja, l’avenir semble radieux pour l’ancien de Malaga. Son but de ce week-end est à l’image de ce qu’il produit en ce moment : tout ce qu’il touche se transforme en or.

 

Préjuce Nakoulma : Cela pourrait être le nom d’une tribu de Koh Lanta, mais non, c’est un joueur de foot du FC Nantes. Depuis son arrivée dans la tribu des canaris au mercato hivernal, il s’est très bien adapté au consigne du chef Conceiçao. Durant cette épreuve face au SCO d’Angers, il a porté préjudice en inscrivant un doublé dont un geste de grande classe. Les trois points et le totem de titulaire remporté.

 

Lasse Schone : Si l’Ajax voulait encore rêver du titre, la victoire face à Feyenoord était impérative. En seulement 50 secondes de jeu, Lasse Schone donnait à son peuple le droit de rêver plus grand avec ce coup-franc. NelSchone MandeLasse

 

Angel Di Maria : En 2014, il réalise une finale exceptionnel contre l’Atlético. Il n’est pas présent durant la finale de la Coupe du Monde et l’Argentine perd. Cette année, il rate son quart contre le Barça mais il surclasse cette finale contre Monaco avec brio. Dites lui tous les jours que c’est la finale et le tour est joué.

 

Coutinho : On entend toujours le peuple Brésilien scander “Neymar Neymar !”. C’est pas grave, Philippe a le peuple des Reds pour chanter à sa gloire. Son but et son match lors du derby de la Mersey frôle l’irrespect. Au point que Barkley a voulu faire une Zuniga. Dégage Ross ! Laisse nous profiter encore un peu de ce talent pendant que le tien tombe dans l’oublie.

 

Mario Gomez : Ce week-end, il a inscrit un triplé alors que son équipe était menée de deux buts. On se répète sans cesse qu’il n’est pas au niveau de la Mannschaft, qu’il se fait trop vieux. Mais comme un bon vin, il prend du goût avec l’âge. Marionnaud Gomez.

 

 

Capture d’écran 2017-04-03 à 12.55.54.png

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :