Envies d'Europe Football Non classé

Le 11 de la semaine en Europa League : Morel qui marque un but

Fabricio : Quand on veut trop s’inspirer du PSG, il faut en assumer les conséquences. À la 85ème minute, il a commis l’irréparable. Se prendre un but par Jérémy Morel. On pensait cela impossible, Fabricio nous a prouvé le contraire. Le match retour s’annonce compliqué pour les turcs. Sans cette boulette, ils auraient pu voir venir. Fabri sot.

Morel : « Tout est possible dans le football » ou encore « Impossible n’est pas français ». La preuve, Jérémy Morel a marqué un but, qui plus est très important. Si on le connait pour une apparition dans 30 millions d’amis, il a eu le mérite de faire taire 20 millions de turcs hier. Non, il est pas mort Morel.

Brabec : Défenseur central du RC Genk (il est nécessaire de le rappeler), Brabec est complètement passé à côté de son match. Ce match où tu dois te montrer, car c’est sûrement le seul match où tu es regardé. Si le Celta a planté trois buts en 20 mins c’est en partie grâce à Brabec et son coéquipier Colley, qui s’est parfaitement tenu à la signification de son nom.

Howedes : Howedes ne devrait plus rimer avec Mercedes. Plus d’essence dans le moteur pour le défenseur central de Schalke 04, qui a livré une prestation très décevante face à l’Ajax. Sur le deuxième but hollandais, il part en tête à queue et ne sait plus où se placer. Résultat 2-0 et un pied en demi pour le club d’Amsterdam.

Rafael : Il n’avait pas envie de jouer le match retour à Istanbul et ça s’est vu rapidement. Un carton jaune très rapide et le tour était joué. Il ne jouera pas sa vie dans une semaine. Sinon un match très brouillon et beaucoup de déchets. Jallet a beaucoup plus apporté à sa rentrée. Oui, être chauve ça peut être mieux.

Klaassen : On a du mal avec sa coupe de cheveux mais le mec a quand même planté un doublé contre Schalke 04 en quarts de finale de l’Europa League. Alors on s’incline et on dit chapeau bas Klaassen. Oui on préfèrerait le voir avec un chapeau.

Hutchinson : Il a régné sur le milieu de terrain en première mi-temps, mettant à l’amende l’ensemble de l’équipe lyonnaise. Tactiquement très bon et impressionnant dans l’impact, le milieu canadien a littéralement mangé du lion. Tel un gardien de prison, il a verrouillé toutes les attaques lyonnaises. Starsky et Hutchinson.

Tolisso : Le symbole du match lyonnais. Après une mi-temps où il a mis plus d’application à vérifier que le Kop turc ne lui balance pas une bombe agricole, il a remis la marche avant en seconde mi-temps. Il a tout fait. Récompensé par un but heureux. Et si comme l’a dit Stéphane Guy, il était le milieu qui manque tant au Bayern?

Mkhitaryan : L’homme de l’Europa League à United, c’est bien lui. Encore buteur à Anderlecht, le joueur arménien a rayonné. Il monte clairement en puissance depuis deux mois et n’est pas loin de retrouver son niveau d’antan. Mkhitaryan. Si t’as quelque chose mec.

Thelin : Anderlecht est revenu dans les dernières minutes. Et ce n’est sûrement pas grâce à l’attaquant suédois. Prêté par Bordeaux à Anderlecht, l’attaquant suédois a fait un match très moyen. Toujours mal placé, on a vite compris que ce joueur ne respirait pas le football. Thelin t’es nul.

Iago Aspas : L’homme de Vigo c’était lui. Hier soir, c’était définitivement lui. Quel joueur que ce Iago Aspas. Et un régal à voir jouer. Il sait tout faire avec sa patte gauche. Buteur et passeur décisif, Iago a encore livré un grand match et le Celta a pris une petite option sur la qualif. Aspas ça rime avec tapas. C’est bon et on en redemande.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s