Alley Oop Basket Non classé

Le parquet de la semaine NBA (05-12/04)

Capture d’écran 2017-04-14 à 17.16.32.png

Russell Westbrook : Même si il n’a presque pas joué le dernier match et n’a pas joué l’avant dernier, la bête humaine a encore frappé. OKC était mal embarqué face aux Nuggets qui jouaient leur survie dans la course aux playoffs et qui menaient de 5 points à quelques secondes de la fin. C’est là que Russell est sorti de sa boite et a corrigé les Nuggets avec un buzzer beater du parking synonyme de victoire. Ajoutez un triple-double et le record sur une saison et vous aurez la soirée parfaite du futur MVP.

Lance Stephenson : Apres trois saisons galères loin de chez lui, Born Ready a sombré dans l’oubli le plus total en devenant un joueur quelconque. Mais Lance n’est pas un joueur comme les autres, ce génie qui le caractérise est revenu tel un boomerang quand Indiana en avait le plus besoin, en réussissant à contenir la menace du Heat et des Bulls. Ses soufflantes sur LeBron vont animer ces playoffs, pour notre plus grand bonheur. Welcome Back Lance!

Paul George : Le retour de PG13 au top fait tellement de bien aux yeux, un joueur d’un tel talent n’aurait jamais dû se blesser et galérer à revenir au top depuis deux ans. Paulo a retrouvé son niveau all-star qu’il n’aurait jamais dû perdre, tout ça sous l’impulsion de Stephenson qui le libère d’un poids, tant son impact déstabilise les défenses adverses. Comme quoi le sweep des Cavs annoncé n’aura peut être pas finalement lieu.

Serge Ibaka : L’ailier fort espagnol, plus connu cette saison pour sa baston avec Lopez que son niveau de jeu a retrouvé son niveau d’OKC et cela fait du bien aux fans et aux Raptors. Ibaka a maîtrisé les adversaires d’un point de vue défensif et a scoré dans les moments importants des matchs des Raptors, ce qui leur a permis d’être invaincu sur la semaine. De bonne augure avant les playoffs.

Rudy Gobert : Le pivot français qui s’autoproclame meilleur pivot de la NBA a réussi à museler les offensives adverses avec ses nombreux rebonds et des contres devenus quotidiens pour la tour française. Dans cette semaine, Utah a été excellent au point de battre les Spurs et les Warriors, mais cela n’a pas suffi pour prendre l’avantage du terrain face aux Clippers lors des playoffs. Mais Gobert est bien le roi à Utah. Le roi DaGobert.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :