Football La Curva Non classé

#PlusQuUnDerby Épisode 1 : Sporting Toulon – Olympique de Marseille

   Croix de bras croix de fer, parole de supporter, un derby, ça ne se perd pas. Dans le sillage du très connu Lyon-Saint-Etienne, l’Hexagone a vu émerger au 20ème siècle de nombreuses rivalités voisines. Au-delà du plan sportif, les derbys sont d’une importance démesurée aux yeux des supporters des deux clubs rivaux.

Pour mieux comprendre cela, nous avons décidé de confronter deux points de vue : ceux des deux supporters ennemis. Nous poserons les mêmes questions aux protagonistes, et confronterons leurs réponses.

Le premier volet de cette série est consacré au derby Toulon-OM.  Les supporters des deux clubs ont demandé à garder l’anonymat.

28821993-1.jpg

« OM : la France t’adule, ici on t’encule »

Considérez-vous Marseille comme l’ennemi numéro 1 de Toulon (et vice-versa) ? 

Supporter Toulonnais : Oui, on peut considérer l’OM comme notre principal rival et premier ennemi…

Supporter Marseillais : Non. Avant peut-être, mais aujourd’hui non. Je me rappelle de certaines banderoles « Prenez Paris, rendez-nous Toulon » déployées au Vel’. Mais pour moi, ça restera toujours le Paris-Saint-Germain. Toulon, c’est un derby, mais ce n’est pas une affiche historique, ils n’ont été que très peu au top niveau. Ca envemine moins les matchs. Une, voire deux générations de supporters marseillais ne sont pas concernées par cette rivalité, ils n’ont pas connu cette époque. Je pense que 95% des supporters marseillais nés dans les années 90 (comme moi) partageront mon point de vue.

toulon10.jpg

« À l’OM « enculé » n’est pas juste une expression mais une réalité »

Pouvez-vous expliquer pourquoi cette rivalité concerne Marseille et Toulon et pas un autre club sudiste ?

Supporter Toulonnais : Nice est aussi une équipe que l’on déteste. Mais l’OM est un club plus proche de chez nous et beaucoup d’habitants (surtout de jeunes toulonnais) identifient Marseille comme l’ennemi numéro 1. Ils s’inspirent des anciens et ont envie de « battre » le gros club d’à côté.

Supporter Marseillais :  Il n’y a pas de réelle ferveur autour de Monaco, ce qui rend les rivalités moins palpitantes. Montpellier, on s’en fout complètement. Et Nice c’est particulier, on n’aime pas leurs supporters et leurs idéaux… Mais on ne le vit pas vraiment comme un « derby ». Leur derby est contre Monaco, pas contre nous.
Toulon, c’est le petit club qui veut battre le gros, une sorte de suprématie territoriale est en jeu. C’est surtout très proche de chez nous (60kms).

Est ce que vous trouvez « dommage » que le monde du foot voit le PSG comme l’ennemi numéro 1 de l’OM alors qu’historiquement, c’est Toulon ?

Supporter Toulonnais : Vous resumez bien le problème. Évidemment que je trouve ça dommage que l’on fasse de Paris-Marseille un derby et un classico.
Historiquement, Toulon-OM, c’était pire que les classicos d’aujourd’hui. Je n’ai pas eu la chance d’en connaître mais grâce aux vidéos et à l’expérience des anciens, j’ai appris cette culture. Je rêverais un jour de revoir cela en première division. Je pense que l’on serait surpris…
Allez demander à Courbis, Paganelli, Alfano ou d’autres figures emblématiques du Sporting Toulon, ils vous diront.

Supporter Marseillais :  « Dommage » n’est pas le terme que j’emploierai. Je suis abonné depuis quelques années déjà, et quand on regarde le calendrier au début de la saison, on regarde deux dates : OM-PSG et l’Olympico. Ça se transmet de père en fils. Et puis, quand j’ai commencé à vraiment supporter l’OM quand j’étais petit, je ne savais pas que c’était Canal qui avait créé le Classico. La rivalité Paris-Marseille, ça me paraissait logique, inné. Le Nord contre le Sud, la capitale contre la deuxième grosse ville. Même dans notre société actuelle, que ce soit dans l’art, la musique etc, on oppose Paris à Marseille.

parison.png

« Paris on t’encule »

Est ce que lorsque Toulon affronte la CFA de l’OM, vous le vivez comme un grand match, un derby ?

Supporter Toulonnais : Oh oui tout à fait ! On le vit comme un vrai derby. Même si ce n’est « que » la réserve, ça reste l’OM et c’est un match qu’on a pas le droit de perdre. La rivalité est beaucoup trop forte pour ne pas tout donner.  Mais vivement un retour au top niveau pour affronter les pros.

Supporter Marseillais : Moi, non. Je n’en connais pas personnellement, mais je sais qu’il y a encore des supporters marseillais qui vont à Toulon voir le derby en CFA. D’ailleurs, le dernier en date a mal fini (ndrl : de nombreux affrontements ont éclaté pendant et après la rencontre). Donc même si la rivalité est bien moins passionnelle que celle face à Paris, ça serait mentir de dire qu’elle est morte.

Est ce que vous pensez que si Toulon était en L1, le derby face l’OM serait le plus chaud de France, devant les Lyon-Sainté, Lens-Lille etc ?

Supporter Toulonnais : Je pense qu’il faudrait déjà qu’on arrive à retrouver l’élite, car cela fait trop longtemps que ça dure. Mais on en reparlera dans quelques années… Ça sera le derby à pas rater, car les toulonnais sont bouillants. On pourra comparer ça avec un derby en Turquie !

Supporter Marseillais : Pour moi, ça restera toujours Paris, voire Lyon. Si jamais cela arrive, Toulon-OM redeviendra un gros derby, mais je pense que ça sera un cran en dessous des deux autres. Le fait que deux générations n’aient pas vécu cette rivalité comme les autres jouent beaucoup. Ils sont au courant, mais n’ont jamais vécu ça. Et honnetement, je pense qu’ils ne remonteront jamais, à moins qu’ils se fassent racheter.

Propos recueillis par Lucas Morlier et Enzo Guerini.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s