Multisports Non classé

Bottas au ralenti

skysports-launch-valtteri-bottas-formula-1-williams_3823384.jpg

Valterri Bottas est un double de Nico Rosberg. Pour la chevelure blonde mais aussi pour son importance au sein des Flèches d’argent. Le garçon a surement du talent, mais son attitude lors du Grand Prix de Bahreïn devrait suffire à le reléguer au second plan. Incapable de hisser sa monoplace au niveau de celle de son coéquipier, Mercedes risque de faire comme par le passé, donner un rôle de champion et de second. Rosberg avait dû se surpasser pour retirer ce maillot et décrocher la couronne l’an passé à 31 ans. Il y est arrivé au prix de sacrifices, d’un travail acharné, d’un investissement de tous les instants. Cette motivation-là, Mercedes l’a vue. Rosberg a été performant dès les premiers grands prix de la saison passée alors qu’Hamilton connaissait quelques soucis mécaniques. L’équipe ne pouvait donc pas tout donné au phénomène anglais. Ce titre, le fils de Keke Rosberg (champion du monde en 1982) en rêvait depuis qu’il était gosse. Ce n’est plus un rêve. Il l’a obtenu et a préféré partir après sa mission commando qui a coûté à sa vie de famille.

Pour l’instant, Bottas n’affiche pas ce visage de conquérant et son attitude a donné l’impression d’un soldat qui bat en retraite. Ce qui ne risque pas de jouer en sa faveur lorsque les dirigeants prendront des décisions, c’est à dire dans trois mois. A voir dans le futur, si cette hiérarchie ne risque pas de causer des tensions entre les deux. Au tel cas, le Finlandais serait sûrement incité à partir en fin de saison. Chez Mercedes, il y a une étoile, elle s’appelle Lewis. Soit on est capable de briller tout autant, soit on est prié de regarder. Et vu le duel qui s’annonce entre Baby Schumi et Hamilton, les décisions seront vite prises.
Un certain Max Verstappen, sortant à peine de l’âge ingrat quoique son arrogance le dessert parfois lui et ses 19 bougies, est sûrement une sérieuse menace pour le Finlandais.Le gamin fait preuve d’un sang-froid, d’une autorité, de sens tactique … et serait bien tenté de faire les yeux doux à Toto Wolff patron de l’écurie allemande. Il aurait raison, qui ne tente rien n’a rien. Il pourrait donner des leçons à Valterri…

 

Vanessa Bastide

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :