Fond de court Non classé Tennis Top 5

TOP 5 : Ces joueurs qui sont les uniques fiertés de leur pays.

Robin Haase : Sa nationalité : Hollandaise. Son classement : 46 eme. Après lui, personne de notable. C’est pour vous dire. Le seul nom qui revient dans vos têtes récemment, c’est Thiemo de Bakker. Ancien espoir, il n’a finalement jamais réussi à confirmer. Un peu comme Robin. Il commence sa carrière en tenant Nadal et Murray en Grand Chelem mais après, plus grand chose. Mais jamais capable de gagner au moment opportun. Il détient le record du plus grand nombre de tie-break perdus à la suite. Un bon looser comme on les aime en France. Mais ne pas confondre avec Robin des Bois, lui, avait la précision.

Mikhail Kukushkin : C’est sûr que quand vous avez lu ce nom vous vous êtes dit “y a aussi Golubev”. Raté. Golubev est actuellement classé 420 ème mondial à l’ATP et n’a plus passé un premier tour de Grand Chelem depuis 5 ans. Mikhail ne peut pas compter sur lui, il doit en plus se concentrer pour progresser. Son style de jeu très académique avec un revers à deux mains très souvent à plat et un beau coup droit ont fait de lui un joueur lambda. Dur de se faire une place dans ce gratin mondial lorsque la balle fait des effets dans tous les sens.

Denis Istomin : L’Ouzbek aux lunettes nous a régalé récemment en sortant Novak Djokovic durant l’Open d’Australie. Avant cela, pas grand chose à se mettre sous la dent à part deux huitièmes de finale. Son style de jeu est assez atypique. Un gros service, mais capable de jouer n’importe quel coup. Sa prise de risque peut en faire un joueur très bon, mais cela l’a plutôt transformé en joueur inconstant. Il reste malgré tout le porte drapeau de l’équipe Ouzbek.

Grigor Dimitrov : Vous pouvez chercher ! Il n’y a qu’un seul bulgare sur le circuit. Oui un seul. Heureusement, il est bon, voire très bon depuis le début de la saison, avec notamment une demi finale monstrueuse perdue face à Rafael Nadal. Grigor Dimitrov fait la fierté de son pays. En fait, le tennis attire plus les femmes en Bulgarie. On connaît notamment Pironkova ou encore Karatantcheva.
Marcos Baghdatis : Et non, il n’est toujours pas mort. Par contre, il est bien seul. Je vous mets au défi de me citer un autre joueur Chypriote. Par contre, lui, c’était un tueur. Il renvoyait tout sur le terrain et n’abdiquait jamais. Cela lui a donné l’occasion de jouer une finale de Grand Chelem contre le grand Roger. Il a connu une belle carrière mais il commence à se faire vieux. Dommage pour lui, on a pas encore trouvé sa relève. Attendons un siècle de plus pour espérer un nouveau talent dans ce tout petit pays.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s