Alley Oop Basket Non classé

Dwight Howard, le facteur X

595df49d092ac06ca3a7fcd194767a45.jpg

Depuis son départ du Magic en 2012, Superman galère à redevenir ce pivot dominant qui écrasait tout sur son passage. Après une collaboration ratée avec Kobe, Dwight rejoint « The Beard » à Houston pour tenter de conquérir la conférence Ouest, en vain. Suite à ses échecs, D12 décide de revenir dans sa ville natale, Atlanta et ainsi remplacer Al Horford parti à Boston.

Howard a commencé fort avec 11 points et 19 rebonds, qui ont permis de vaincre une certaine équipe de Washington. Ce pivot connu pour ses qualités athlétiques supérieures à la moyenne a permis aux Hawks de passer un cap. Le bilan de cette équipe ne reflète pas sa capacité à poser des problèmes aux meilleures équipes de la ligue, comme en atteste sa victoire au forceps face aux Cavs de LeBron après prolongation. Ce joueur reste l’une des références à son poste, même si il est sur le déclin depuis quelques saisons, il peut nous sortir une performance titanesque en écrasant ses adversaires un à un dans la raquette.

Mais le réel défaut de ce joueur réside en son inconstance, il est capable de sortir un match à plus de 20 points, 20 rebonds et 5 contres mais aussi un match a 5 points et 6 rebonds. Ce phénomène pose un réel problème aux Hawks, qui ne peuvent compter sur leur joueur star à tous les matchs ou bien même prévoir une tactique autour de ce joueur, qui peut peut se targuer de concurrencer Deandre Jordan aux lancers-francs. En parlant des lancers-francs, comment un tel joueur n’est pas foutu de rentrer des lancers-francs dans le money time, ce qui fait défaut à son équipe à cause de la règle du hack a Shaq.

Lors de la série face aux Wizards, les Hawks ont perdu les deux premiers matchs de la série, Dwight a presque été minable et c’est sa force et son impact physique qui ont manqué dans la raquette des Hawks face à un Gortat moins impressionnant mais plus régulier. Lors du Match 4 face aux Wizards, Howard leur a fait la totale en annexant la raquette des Wizards comme les allemands avec la France en 40. Ce genre de performance, qui nous rappelle le bon vieux temps, où seul Shaq le dominait fait du bien à voir, et si il réitère ce genre de performance, les Hawks sortiront vainqueur de cette confrontation passionnante. Même en étant menés 3-2.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :