Football Non classé

#YelloPark « Il va falloir l’accepter, mais avec des revendications… »

   Le FC Nantes et le groupe immobilier Réalités ont officielement lancé, le mardi 19 septembre, en présence de la maire de Nantes Johanna Rolland, le projet de nouveau stade à la place de celui de la Beaujoire. Avant de s’intéresser aux conséquences sur le club, nous voulions recueillir l’avis de ceux qui le supportent. Un fervent supporter des canaris a accepté de répondre à nos questions.

1) Pouvez-vous vous présenter ?

« Pierre-Marie, 24 ans. Supporter du club depuis… toujours, issu d’une famille supportrice de celui-ci depuis sa création (de père en fils). »

Quelle a été votre première réaction suite à l’annonce de ce matin ?

« Concernant le projet de nouveau stade, il a été amené sur le devant de la scène par Waldemar Kita, et ce depuis quelques années. Le projet en lui-même était connu par les nantais et supporters du club. Mais les choses se sont accélérées ces derniers temps, je n’irais pas jusqu’à dire qu’à chaque sortie médiatique le sujet revenait sur la table, mais c’était limite ça. Il y a une réelle volonté de sa part, de « copier » sur ce qui se fait de mieux (ou pas) en France et à l’étranger, notamment sur le plan économique.

Pour en revenir à la question, par le biais de la presse locale et de ce qui se disait à droite ou à gauche, on commençait à « imaginer » le futur du club, et donc la construction d’un nouveau stade. Comme l’a bien répété Waldemar Kita : hors de question de « refaire du neuf sur du vieux ». L’objectif principal de cette conférence de presse était d’en connaitre un peu plus, quels acteurs allaient participer au projet, l’étendu de celui-ci et quand le stade allait sortir de terre. On a eu pas mal de réponses à nos questions, même si en au jour d’aujourd’hui, beaucoup de points restent flou.

fc-nantes-direct-video-suivez-la-conference-de-presse.jpg

Crédit : Ouest France

Ce projet vous fait rêver ? Arrivez-vous à identifier un réel projet de developpement du club sur le long terme à travers ce futur stade ?

Qui ne voudrait pas avoir une voiture neuve par exemple ? Le neuf attire, il fait briller les yeux. En l’état actuel le projet ne me fait pas rêver. Je suis loin d’être contre, mais il faut que certaines choses soient bien prises en compte.

On va devoir moderniser le stade, chose qui vient d’être faite, en partie cet été avec l’installation de nouveaux sièges répondant aux nouvelles normes, et un éclairage LED de dernière génération comme cela se fait en Angleterre (exemple : Chelsea). Mais le stade est-il réellement ancien/obsolète pour accueillir les compétitions Européennes ? Beaucoup de gens en doutent et j’en fais partie. Il a certes 33 ans, mais quand on voit que ce jour (le 19 Septembre), San Siro vient de fêter ses 91 ans, on peut se poser des questions. Je pars du principe qu’un nouveau stade doit être l’ultime étage de la fusée d’un club.

Dans un premier temps, il faut que sa construction intervienne après des performances sportives d’un plus « haut niveau » comme ont pu faire Saint-Etienne et Bordeaux depuis des années. Il faudrait au moins jouer la C3, ça régalerait les supporters. Il faut une pérennité sportive chez les pros.

Dans un second temps, il faut que le centre de formation soit performant. C’est bien évidemment l’ADN et l’histoire de ce club, mais il faut qu’il puisse être porté sur le devant de la scène en France et à l’étranger. Cela passe par le recrutement de professionnels performants dans les secteurs de la formation.

1.jpg

(Ci-dessus, une photo du centre sportif José-Arribas, plus connu sous le nom de « La Jonelière ». Il regroupe le centre d’entrainement, le siège administratif et le centre de formation)

Et enfin, il faut aussi une stabilité au sein du club en général. Nous en sommes au 12 ème entraineur à la tête du club. C’est l’un des records en Europe, même si certains clubs font bien pire que nous (on leur laisse volontiers ces trophées). Le club peut vivre actuellement de ses recettes sans que Waldemar Kita n’injecte un seul euro, ce qui est un très bon point.

Pour résumer, avoir un nouveau stade (« outil » comme cela se dit de nos jours) est une bonne chose pour un club mais certains axes et certaines étapes doivent être respectées. La pérennité et la stabilité d’un projet sont les priorités, vient ensuite le nouveau stade, une fois que le modèle économique ne permet plus au club de se développer. En l’état actuel, La Beaujoire peut encore servir, je n’ai pas l’impression d’entrer dans un lieu délabré, il n’est pas ringard par rapport à ses concurrents. De plus nous tournons en moyenne à 25.000/26.000 supporters chaque saison, alors que le stade peut en accueillir 37.000… Il y a donc une marge, et un potentiel public à conquérir.

Vouloir que le sportif amène et/ou entraine la construction d’un nouveau stade, peut être contredit par plusieurs exemples : Nice et Le Mans (on voit ou cela mène les Manceaux et la région, au passage).

Le nouveau stade doit apporter plus de revenus, mais encore faut-il que le recrutement, le coach soient cohérents et inciter les anciens/les nouveaux à revenir/venir au stade (même si on doit supporter un club quoiqu’il arrive).

Si vous aviez UNE SEULE demande à faire aux dirigeants, quelle serait-elle ?

Le train est lancé, j’ai l’impression que l’on ne pourra pas l’arrêter ni le freiner (même avec des recours). Il va falloir l’accepter MAIS pas sans des « revendications ».

Il faut que les supporters, les associations soient prises en compte dans la conception de ce stade. On ne construit pas un stade pour soi comme on construit une maison, on le construit pour son club et les gens qui le supportent.

648x415.jpg

Crédit : Brigade Loire

Une concertation doit être faite avec les représentants de la Brigade Loire (Groupe d’Ultras Nantais) même si ceux-ci sont très attachés à La Beaujoire. La conception du KOP et la disposition des tribunes doivent se négocier et non être imposées par les dirigeants.. Il faut penser au « bien-être » des supporters, ils font partie intégrante du FC Nantes : ils soutiennent les joueurs, mettent l’ambiance, participent à l’économie du club. Il faut aussi penser aux supporters adverses, ne pas mettre un parcage perché à 20 mètres de haut comme c’est le cas à Lyon, par exemple.

Dans le cadre du « projet » du stade et tout ce qu’il englobe, quelle est la priorité selon vous ? Le sportif (les résultats, tu parlais de jouer une C3) ou l’extra sportif (considérer l’avis des supporteurs, trouver un terrain d’entente avec les groupes pour le KOP etc) ?

Gros dilemme. L’idéal serait d’avoir les 2 en même temps. On a connu tout et son contraire ces dernières années. D’abord, sous Der Zakarian, on a connu une période avec des résultats moyens sur le plan sportif, sans réel fond de jeu, mais avec une Tribune Loire en fusion. A contrario, lors des 6 derniers mois de L1, on a eu une équipe qui a fait une très grosse impression sur le terrain sous Conceicao, mais avec une Tribune Loire qui vivait mal le fait que certaines mesures avaient été prises par la direction pour la « museler ».

Capture d’écran 2017-09-20 à 20.34.55.png

On demande juste qu’il y ait une cohérence sportive et des tarifs en adéquation avec les moyens des supporters. Il y a un club qui me fait « rêver » en France, c’est l’OGCN. Le président Rivère gère très bien le club (cf : son interview dans l’Equipe Magazine), il y a aussi l’apport des actionnaires chinois, un entraineur qui à une philosophie de jeu comparable à celle de Suaudeau, des supporters bouillants…

 

Propos recueillis par Enzo Guerini

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :