Football Non classé

Benzema est-il vraiment indispensable ?

  Karim Benzema n’est pas dans la dernière liste de Didier Deschamps. Voici une phrase qui, dans la lignée des « petit nain » et « grand géant », s’inscrit en haut de la liste des pléonasmes les plus récurrents de notre langue. Une non sélection qui depuis sa mise à effet, divise l’opinion des amateurs du football français. Force est de constater que les débats se concentrent sur l’aspect moral et juridique de cette non-sélection. À 8 mois de la Coupe du Monde, l’effectif tricolore actuel fait des envieux. Au-delà des polémiques incessantes, le numéro 9 du Real Madrid est-il tant indispensable aux Bleus ? Avec partialité et objectivité, nous allons essayer de voir ce que Benzema pourrait apporter (ou pas ?) aux différents systèmes proposés par Didier Deschamps.
Partons du principe que Benzema peut être rappelé en équipe de France. Aujourd’hui, deux systèmes sont utilisés en équipe de France : le 4-2-3-1 ou le 4-3-3. Commençons par le 4-2-3-1. On serait tenté de dire que Benzema doit jouer en pointe, avec Griezmann en soutien. Sur le papier, cela est très excitant. Les deux joueurs sont très doués techniquement, et ont déjà dit par le passé qu’ils aimaient jouer ensemble. Le problème, c’est que Benzema devrait être utilisé en 10, tant son profil est semblable à celui de Griezmann : libre dans ses déplacements, bonne vision du jeu, important dans la création des mouvements, décroche énormément et très à l’aise techniquement.

Griezmann-Ca-m-agace-d-etre-presente-comme-l-anti-Benzema.jpg

Donc un choix délicat serait à faire pour Deschamps : c’est soit l’un, soit l’autre. De plus, ce genre de profil ne manque pas aujourd’hui en équipe de France. Fékir ou Mbappé pourrait être parfait pour ce poste, en plus de Griezmann. Benzema, pourrait être excellent dans ce système avec une vrai pointe devant lui. En France, il y’en a véritablement qu’une : c’est Olivier Giroud. Ce duo a déjà été utilisé, et a fait des étincelles, avec une victoire face à la Jamaïque 8-0. Alors oui, ce n’était que la Jamaïque… mais les deux joueurs s’entendaient très bien : 2 buts et 2 passes décisives pour Benzema (dont une pour Giroud) et 1 but et 1 passe décisive pour Giroud. Mais le match qui confirme que les deux joueurs sont très complémentaires est le fameux 5-2 face à la Suisse lors de la Coupe du Monde 2014. C’est d’ailleurs l’une des meilleures performances des bleus sous l’ère Deschamps. Problèmes : en privé, ce n’est pas l’amour fou entre les deux hommes. Benzema le montre d’ailleurs trop souvent sur les réseaux sociaux, avec des likes mal placés. Il est donc peu probable de retrouver un jour ce duo jouer ensemble sous le maillot des bleus.

23476833_937483473071307_1169709643_n.png
Passons maintenant au 4-3-3, système plus favorable et adapté pour Benzema. KB9 peut être utilisé comme il l’est dans le 4-3-3 du Real Madrid. Lorsque qu’il est entouré de Bale (c’est de moins en moins le cas) et de Ronaldo, c’est en réalité un 4-4-2 en losange. Benzema est la pointe haute du losange, se balade partout sur le terrain et peut servir dans de très bonnes conditions ses ailiers, qui partent de leur côté pour repiquer dans l’axe.

Il est possible de le faire en bleus, avec Mbappé ou Martial sur le flanc gauche et Griezmann ou Dembélé sur le flanc droit. À première vue, ça ressemble à une équipe plutôt performante. Mais il faut plusieurs conditions pour y arriver : des latéraux très bons techniquement, un excellent milieu de terrain technique et vif, et une parfaite cohésion dans les déplacements offensifs. Aujourd’hui, la France n’a pas de grand latéraux. Quand nos deux titulaires sont absents, on constate un manque de ce côté-là. De plus, avec tout le respect qu’on a pour Sidibé et Mendy, ils n’ont pas (encore) le niveau de Carvajal et de Marcelo. Notre milieu de terrain est très intéressant, avec comme titulaires dans l’esprit de Deschamps le trio Kanté – Pogba – Matuidi. Malgré leurs nombreuses qualités, cela ne vaut pas le milieu Casemiro – Modric – Kroos, probablement l’un des meilleurs de la planète, notamment en termes de qualité technique et de vivacité. Pour finir, il est possible que les trois de devant se marchent dessus. Le trio Mbappé – Benzema – Griezmann, qui semble être le plus performant, pourrait rencontrer des problèmes dans l’animation offensive. Les deux ailiers aimant bien rentrer sur leur bon pied, ils risquent de surcharger la zone axiale aux détriments des couloirs.

cristiano-ronaldo-karim-benzema-real-madrid_1io0106p5jwpn1t96b77nm86pc.jpg

Pour ne rien arranger, le merengue est en difficulté en ce moment comme le montre ces statistiques. Certes, elles ne veulent pas tout dire, mais elles sont tout de même révélatrices de la forme (ou la méforme) des attaquants du moment.
Malgré toutes les qualités qu’on lui reconnait, il est impossible de parler de lui sans pointer du doigt le côté extra-sportif. Le grand Benzema, celui du Real Madrid, a été trop peu vu avec l’EDF… Voici, en toute objectivité, les 2 plus grands matchs de Benzema avec les bleus : la victoire 3-0 face au Honduras et la victoire 5-2 face à la Suisse. Tout ça en 81 sélections. Benzema ne représente plus l’avenir de la France (il va bientôt avoir 30 ans) et un collectif fort s’est formé sans lui. Cerise sur le gateau, l’enfant de la formation lyonnaise ne s’est jamais excusé pour ses multiples dérapages extra-sportif. Autant dire qu’un retour de Benzema paraît loin, très loin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :