Appel/Contre Appel Football Non classé

Ce qu’il ne faut surtout pas retenir de cet Italie-Suède

   Old Trafford est le thêatre des rêves des anglais, San Siro devient le thêatre des cauchemars italiens. Éliminés en barrages par une valeureuse équipe suédoise, les hommes de Ventura n’iront pas au prochain mondial. Et ça, les tifosis ne sont pas prêts de l’oublier.

Il ne faut surtout pas retenir la réalisation TV à l’italienne. On favorise le gros plan au plan large, au détriment donc des alignements et déplacements des joueurs. Exemple fort : après le premier quart d’heure du match, Jorginho lance parfaitement (pour changer) Immobile en profondeur. Au lieu de nous mettre le ralenti au plan large afin d’admirer le somptueux combo passe/appel, le réalisateur a préféré nous faire un gros plan sur la balle. On ne se rend sûrement pas assez compte de la chance que l’on a de voir la patte Jean Jacques Amsellem chaque week-end.

Il ne faut surtout pas retenir la prestation de l’arbitre. Monsieur Matheu Lahoz a privé les suédois de deux pénaltys pour deux fautes de main dans la surface de réparation. Cerise sur le gâteau, la deuxième faute (la plus flagrante) a été commise par Andrea Barzagli, déjà averti. Le défenseur de la Juventus aurait donc dû être expulsé. Au retour des vestiaires, Darmian se prend un coup de genou dans le plexus à 3 mètres des buts suédois. On en profite pour rappeler que l’arbitrage au match aller avait déjà été plus que douteux.

1427391750_extras_noticia_foton_7_1-610x310_c.jpg

Il ne faut surtout pas retenir l’ambiance de ce match. Giuseppe Meazza aurait dû être un volcan, tant le 12ème homme doit répondre dans ce genre d’évènement. A part insulter le portier suédois sur chaque 6 mètres et se réveiller 5 à 10 minutes par mi-temps, les tifosis ont fait profil bas. On sait bien que les plus grosse ambiances d’Europe ne courent pas les stades lors des trêves internationales, mais l’enjeu était tel que l’on ne peut qu’être déçu.

Il ne faut surtout pas retenir la campagne de qualification des italiens. L’Espagne n’a été que trop peu inquiété par une Squadra Azzura bien en dessous de ses standards. La Nazionale paie les pots cassés et n’a pas réussi à se défaire du piège suédois. Cela faisait 60 ans que l’Italie se qualifiait systématiquement en Coupe du Monde. Au vu du pays de football qu’est l’Italie, on peut parler de drame national.

johansson-et-darmian-se-sont-livres-un-gros-duel-lors-de-la-rencontre-aller_214131.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s