Appel/Contre Appel Football

La frénésie marocaine et les défis de Renard

Après vingt ans d'attente, le Maroc va retrouver la Coupe du Monde. Dans les rues du monde entier, les Marocains exultent. Certains n'ont même pas connu la dernière participation de leur pays en Coupe du Monde, en 1998, mais qu'importe : l'heure est à la célébration. Retour rapide sur cette brillante phase de qualification et sur les prochains défis de la sélection d'Hervé Renard.

Si Suétone était encore vivant, il écrirait certainement : « Un Renard change d’équipe, non de caractère ». Ses valeurs et sa détermination inchangées, Hervé Renard a fait du groupe marocain un groupe soudé, puissant et cohérent au point d’éliminer la Côte d’Ivoire samedi dernier sur le score de 2-0 à Abidjan. Avec l’humilité qui le définit, Hervé Renard a tenté de contenir sa joie contre son ancienne équipe qu’il avait menée à la victoire à la CAN 2015.

1641795_3_fd4f_herve-renard-le-8-fevrier-a-bata_78cee6b8459038aa02b47350cc674c6c.jpg
Au terme d’une campagne vierge de but encaissé, le sélectionneur a su imposer son autorité. Notamment lorsque Nabil Dirar et Younes Belhanda s’étaient emportés contre leur public en juin dernier. Il a su contenir ses joueurs et les faire progresser humainement. L’affirmation de Mehdi Benatia en leader en est d’ailleurs la preuve. Au cours de sa carrière, le défenseur a longtemps été confronté à des débats sur son niveau et sa capacité à jouer dans des clubs prestigieux. Mais force est de constater qu’il a gagné en lucidité. En atteste sa demande de prêt – puis son transfert définitif – à la Juventus Turin quelques mois après la nomination d’Hervé Renard, alors qu’il ne jouait quasiment pas au Bayern Munich. Doit-on y déceler une corrélation ? Ce qui est certain, c’est que Mehdi Benatia a été indéniablement une figure importante de ces éliminatoires. Il s’agira de faire perdurer cette solidité défensive à l’avenir si le Maroc veut croire en ses chances au Mondial, afin de continuer de n’encaisser aucun but.

benatia.jpg
Cette responsabilité, c’est à Hervé Renard de l’assumer. Lui qui n’a pas satisfait le peuple marocain lors de la dernière CAN a réussi l’exploit de qualifier sa sélection pour la Coupe du Monde. Il faudra être fort pour lutter contre la puissance des nations européennes et sud-américaines, ce qui suggère une préparation intense et pertinente. Les joueurs devront agir en équipe et se dispenser des querelles puériles qui ont pu animer la vie de groupe dans le passé s’ils veulent offrir de nouvelles grandes émotions à leur peuple.
Le défi est gigantesque pour Hervé Renard qui, jusqu’alors, faisait briller ses sélections essentiellement sur la scène continentale et qui va avoir le droit de disputer ce Mondial en Russie. En attendant qu’il trouve les solutions pour préparer son groupe à faire briller l’Afrique en Russie, les Marocains sont heureux, fiers et excités à l’idée de voir leurs joueurs parmi les meilleurs du monde en juin prochain. Rendez-vous à Moscou.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :