Football Non classé

Ce qu’il ne faut pas retenir de ce Marseille – Saint-Étienne

Cette semaine, un grand homme est parti, un autre est revenu. Avant d’oublier ensemble le début de saison de Valère Germain, rappelons qu’il met, ce soir, un terme à plus de 6 mois de disette offensive. Il inscrit même un doublé et permet à l’Olympique de Marseille de rejoindre Monaco et Lyon en haut du classement. Mais généralement, lorsqu’une équipe gagne, l’autre perd. Voyons ensemble ce qu’il faut oublier de la rencontre de ce soir.

L’ASSE est une nouvelle fois passée à côté de son rendez-vous du dimanche soir. Après la débâcle du derby, les joueurs de Sablé vont à nouveau devoir effacer cette rencontre de leur esprit. La contre-performance est collective, les joueurs ont raté une passe sur trois et se sont vu confisquer le ballon par une équipe de Marseille bien en place (70% de possession). Le carton rouge de Pierre-Gabriel (51ème) met quant à lui un terme aux espoirs des Verts qui s’inclinent logiquement. De la traversée du désert de Loïs Diony (muet depuis son arrivée) au manque cruel de créativité des milieux, la crise est imminente pour Saint-Etienne, qui se rapproche dangereusement de la zone rouge (15ème à 2 points de Lille, barragiste).

valere-germain-a-inscrit-un-triple-lors-de-la-victoire-de-l-om-face-a-ostende-lors-du-3e-tour-preliminaire-de-la-ligue-europa-le-27-juillet-2017_5922804.jpg

Il faut également oublier les critiques infondées et malhonnêtes qui ternissent la soirée de l’Olympique de Marseille. L’équipe a marché sur son adversaire (dédicace à Pajot) , et même si le jeu développé est loin d’être parfait, l’OM est en phase avec son Champions project. Les Olympiens ont montré de bonnes choses dans tous les compartiments du jeu. D’abord la charnière centrale, composée de Rami et de Abdenhour, s’est montrée solide et impénétrable. Les Eric et Ramzy de la ligue 1 sont peut-être la réponse aux maux défensifs récurrents de l’OM. Rudi Garcia avait également fait le choix payant d’aligner Lopez, Sanson et Gustavo au milieu, une formule équilibrée et agréable à voir jouer. S’il fallait trouver à redire sur la prestation Marseillaise, c’est peut-être sur l’efficacité des attaquants. Les Phocéens ont en effet touché deux fois les montants et ont eu un mal fou à cadrer leurs tentatives (19 tirs pour 7 cadrés). Germain aurait pu tripler, voire quadrupler. Mis à part cette remarque de second plan, l’OM rend ce soir une copie quasi-parfaite.

Hier soir encore, les Stéphanois ont été inquiétants. Hier soir encore les Marseillais ont montré qu’ils étaient de très sérieux prétendants à la seconde place qualificative pour la Ligue des Champions. Pour conclure cette semaine, quoi de mieux qu’une citation de Paga : « Tu es un gran jugador, grazié, gracies, obrigado. »

PAGANELLI-e1349813866863.jpg
Augustin Bernard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s