Football Non classé

Real Madrid – PSG : un choc capital

Lundi, lors du tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue Des Champions, le PSG a hérité du Real Madrid, double tenant du titre.

Il est souvent bon de tirer les leçons du passé. Il est parfois mauvais de s’y attarder, au point de perdre ses moyens et de réitérer ses erreurs.

C’est un peu le paradoxe qui caractériserait le PSG de l’ère Qatari. Souverain incontesté (ou presque) en championnat, le club de la capitale peine à accéder au dernier carré de la compétition reine, la Ligue des champions, dont le gain représente en réalité le seul objectif des actionnaires… et des joueurs.

Di-Maria5.jpg

Nous l’avons constaté la saison dernière, cela est indubitablement dû davantage à une carence de force mentale et de confiance qu’à un déficit de qualité sportive. Il n’a échappé à personne que le PSG de l’an passé était bien supérieur techniquement et tactiquement au F.C Barcelone, qui arrivait en fin de cycle avec le départ déjà acté de Luis Enrique. Et pourtant…

Alors, avec un mercato XXL comprenant l’acquisition du troisième meilleur joueur du monde et du crack européen de l’année, la pression est d’autant plus importante pour les joueurs du PSG. Real Madrid ou pas, Paris doit sortir vainqueur de ce choc pour rejoindre les quarts puis les demi-finales.

Un nouveau revers dès la sortie de la phase de groupe serait lourd de conséquence pour l’entraîneur Unai Emery qui serait plus que jamais sur la sellette.
Ce serait d’ailleurs bien pire que le bilan européen du si controversé Laurent Blanc.

Unai_Emery.jpg

Pourtant, nous sommes encore loin de cette situation. En effet, aujourd’hui le PSG et sa panoplie de stars a peu à envier au Real Madrid, si ce n’est l’expérience de ce genre de grand rendez vous. Avec 51 buts marqués en championnat et 25 en Ligue des champions, le PSG possède la meilleure attaque d’Europe, devant Manchester City, si redoutable depuis août. Et le passage à vide des Merengues en ce début de saison entretient l’idée que les hommes de Zinedine Zidane sont loin d’être imbattables.

De plus, l’arrivée de Neymar au sein de l’équipe parisienne lui apporte un profil inédit. Un joueur capable (quand il le veut) d’altérer le cour d’un match à lui seul, tout comme le fait Ronaldo au sein du club de la Maison blanche depuis neuf ans.

822651256.jpg

Le double tenant du titre tombera t-il dès les huitièmes de finale ? Une chose est sûre, le PSG sera face à ses responsabilités et jouera sa saison dès février comme depuis trois ans.
Mais après tout, il fut un temps où l’OL, un soir d’hiver 2010, fit tomber les madrilènes grâce à Jean II Makoun, avant de les éliminer deux semaines plus tard.

Alors 2018, l’année du salut pour le Paris Saint-Germain ? Rendez vous le 14 février et le 6 mars.

 

Léonard Attal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s