Football Non classé

Presko Sommet

« On veut tous arriver en haut. Il y a qu’un ascenseur. C’est la guerre, les gens se bousculent pour rentrer dedans. Laisse les prendre l’ascenseur, nous on va prendre les escaliers. On arrivera après eux, c’est certain. Mais nous, au moins, on arrivera plus musclé. » Le rappeur Sofiane, au micro de RapElite.com

 13 février 2017 aux alentours de 19h, la nouvelle tombe : Thiago Silva s’est blessé et ne jouera pas contre le Barça le lendemain. Sans son capitaine, le PSG passe alors « peut s’en sortir » à « réel outsider ». Pas un des 47 914 supporters parisiens présents au Parc ce soir là ne se disait, 5 minutes avant le coup d’envoi, qu’il allait voir un des plus beaux matchs de sa vie. La suite, on la connait. Au lendemain du carton parisien, trois noms sont sur toutes les bouches : Di Maria et son splendide doublé, Rabiot pour son match époustouflant, et Kimpembe. Presnel qui, le temps d’une soirée, a fait de Luis Suarez son petit frère. 

8b6f0.jpg

Lancé en 2014 par Lolo White contre Lens, le natif de Beaumont ne signera pro qu’en 2015. S’en suivront quelques apparitions encourageantes jusqu’au départ du cévenol. L’été 2016 sera une transition importante dans la carrière de Presnel. L’arrivée d’Emery coïncide avec le départ d’un David Luiz non remplacé, et Kimpembe s’installe naturellement comme le 3ème choix du basque, derrière Marquinhos et Thiago Silva. Il est également appelé en Bleus pour pallier la blessure de Mangala. Presko se lance alors dans plusieurs conquêtes.

La première (la plus importante), est celle du coach. En adéquation avec sa logique de « concourenche », Emery aligne Kimpembe à 28 reprises l’an passé. Et il confirme, rencontre après rencontre, qu’il est un joker de luxe. Excellent en un contre un (merci Thiago), Presnel a su développé des qualités physiques et techniques. Très puissant, le jeune titi marie sens du placement, anticipation et impact dans nombreux de ses duels. 

La seconde est la conquête de ses supporters. Titi parisien, le pur produit de l’académie a tout pour plaire. Et il plait. Ses prestations sur le terrain y sont pour beaucoup, mais elles n’expliquent pas tout. Les sorties médiatiques du néo international français sont bien gérées. Il a trouvé le juste milieu entre chambrer Donatello, et ne pas faire de dinguerie comme Sergio. Quoi de mieux, pour un supporter, de voir un jeune issu du centre de formation, s’intégrer et s’imposer dans un groupe composé de star, avec humilité et détermination ? Si certains le surnomment déjà « Kingpembe », d’autres négocient avec leurs épouses : « Presnel, c’est bien pour un petit mec non ? ». 

Capture d’écran 2017-12-13 à 11.47.34.png

Cependant, Kimpembe paraît moins tranchant que l’an passé. Ses récentes prestations montrent qu’il lui reste un cap à franchir. Les relances du jeune défenseur peuvent laisser à désirer (cf Dijon-PSG), et son manque d’expérience peut se traduire par des hésitations. Un autre constat peut être inquiétant : Kimpembe est bien meilleur quand il est aligné avec Silva plutôt que Marquinhos. Contre exemple parfait : PSG-Barça. Mais c’est l’exception qui confirme la règle. 

A 6 mois de la Coupe du Monde en Russie, Kimpembe semble être bien placé pour être dans les 23. De là à être titulaire ? L’avenir nous le dira, mais cela paraît compliqué, tant Varane, Koscielny et Umtiti sont encrés dans le système de Deschamps. Que ce soit au PSG ou en Bleus, Kimpembe a encore des échelons à gravir. Des marches à grimper. Mais parti comme il est, rien ne nous empêchera de voir Presko au sommet. 

presnel-kimpembe-france_1dtdotahwlmym1xbrs4mbhjepd.jpg

Enzo Guerini

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :