Appel/Contre Appel Football

Mohamed Elneny : la pièce manquante dans la pyramide de Wenger

Depuis le départ de Sanchez et le retour de Koscielny et Monreal, Arsène Wenger a tenté un retour au 4-3-2-1. Un changement tactique qui s’avère, pour le moment, plutôt efficace si on s’en tient à leurs victoires face à Crystal Palace et Chelsea. Cette tactique nous a permis de trouver un problème et, éventuellement, une solution à Arsène Wenger. Toutes ces réponses vous seront donnés par le milieu Égyptien Elneny.

Lorsqu’il est arrivé à Arsenal, personne ne savait à quoi s’attendre. En provenance du FC Hipster Bâle, club qui pond des pépites à la pelle, il a pour rôle d’être la sentinelle des Gunners, rôle qui manque tant depuis le départ de Mikel Arteta. Mais il n’a jamais réellement su s’imposer au sein du XI d’Arsène. Plus souvent utilisé comme roue de secours ou comme élément de rotation, il délivre très souvent des performances propres et sérieuses. Mais Arsène privilégie le 4-2-3-1 et les places dans le milieu à deux sont précieuses. Le départ de Sanchez a peut-être changé la donne.

Wenger a décidé de repasser dans un milieu à 3, même si les arrivées d’Aubameyang et Mkhitaryan peuvent encore le faire évoluer. Pourtant, The Fourth One ne devrait pas s’en séparer si rapidement. Cette présence en plus au milieu de terrain possède énormément d’avantage. Tout d’abord, pour le contrôle de l’axe. Avec des milieux techniques comme Wilshere et Ozil, la présence d’un milieu en plus permet aux Gunners de pouvoir conserver le ballon et construire leurs actions comme on les aime. On a déjà pu le remarquer sur le but de Lacazette face à Palace. Dommage que Giroud ne soit plus là pour compléter ces actions, lui qui raffole du jeu en une touche (cf Norwich). L’apport d’un milieu en plus est donc indispensable.

27583904_1707520572632880_1238435418_n.jpg

De plus, le point clef de Elneny, c’est la liberté qu’il laisse aux joueurs autour. Elneny en 6, c’est la libération pour Jack Wilshere. Depuis qu’il est revenu, il joue plus haut sur le terrain et redevient celui qui nous a tant fait rêver. Sa complémentarité avec Ozil permet à l’équipe de jouer un football régal. Le retour de Ramsey et le style de jeu de Mkhitaryan pourraient nous donner un quatuor de magicien. Mais la présence de ce 6 ne soulage pas que les milieux. C’est aussi une liberté en plus pour les défenseurs.

En Europa League, le tacticien alscacien avait testé la défense à trois avec Elneny dans l’axe. Cette fois-ci, il l’a fait contre Chelsea, et cela a encore payé. En phase de possession, Elneny venait se positionner entre les deux défenseurs centraux pour permettre de faciliter la relance et de laisser plus de libertés aux latéraux. Koscielny peut se permettre de monter avec le ballon, lui qui est suffisamment à l’aise balle au pied. Quand ils n’ont pas le ballon, Elneny monte un peu plus et la défense repasse à quatre.

Néanmoins, cette solution a aussi des points faibles. C’est un énorme effort qui est demandé à Elneny dans ce rôle là. L’Égyptien devient une plaque tournante du système. Il faut donc qu’il reste titulaire pour améliorer sa complémentarité avec ses partenaires (but de Hazard) et qu’il progresse techniquement et dans l’agressivité. Mais s’il arrive à atteindre un bon niveau de jeu ou qu’Arsenal recrute un réel 6, ce système là pourrait résoudre bon nombre de problèmes. Et dans ce système là, c’est Aubameyang ou Lacazette, pas les deux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s