Appel/Contre Appel Football

Bouna Sarr le revanchard

Ce soir, à Braga, Bouna Sarr devrait être aligné par Rudi Garcia en 16 ème de finale retour d’Europa Ligue. Replacé au poste de latéral droit ces dernières semaines, il s’est taillé une toute nouvelle réputation. Au point même d’avoir tapé dans l’oeil de Didier Deschamps. Pourtant, le joueur formé à l’OL revient de loin, d’extrêmement loin.

Dimanche 22 octobre 2017. OM – Paris Saint Germain. 83 ème minute. Bouna Sarr remplace le héros du soir, Florian Thauvin au poste d’ailier droit. Contre toute attente, à 7 minutes du coup de sifflet final, l’OM mène 2-1. Le club phocéen se dirige vers son premier succès depuis 6 ans face à son rival historique. Tous les feux sont aux verts, d’autant plus que la star brésilienne Neymar écope d’un carton rouge une poignée de secondes plus tard. Mais comme trop souvent, par malchance ou par manque de talent disait-on, Bouna Sarr va faire le malheur de son club et de ses supporters. Trois minutes après son entrée en jeu, sur un contre, le jeune franco-guinéen se retrouve seul face à Aréola. Sa frappe trop écrasé est repoussée par le portier parisien. Il manque le but du break. Pire, dans les arrêts de jeu il commet une faute inutile qui permet à Cavani de décrocher un nul inespéré pour le PSG. Sur les réseaux sociaux les insultes et les moqueries pleuvent. Une nouvelle fois de nombreux supporters demandent son départ, au vu de ses 10 minutes chaotiques sur la pelouse du Vélodrome.

Mais dans le football tout va très vite. Dans un sens comme dans l’autre. En l’espace de trois saisons Mario Gotze, pas épargné par les soucis de santé, est passé d’héros national à « petit gros » au Borussia Dortmund. Bouna Sarr lui, fou (au sens moyenâgeux du terme) de la Ligue 1 il y a 4 mois est devenu… un potentiel tricolore. Séduit par les performances du joueur de 26 ans à son nouveau poste de latéral droit, Didier Deschamps et son staff songeraient à le convoquer en Bleu. Une information diffusée par L’Equipe et relayée par So foot, Eurosport et bien d’autres médias sportifs. Information crédible ou simple recherche de buzz médiatique ? Bouna Sarr peut il réellement devenir le Pascal Chimbonda de 2018 ? Analyse.

a750f.jpg

A l’OM, la blessure de Jordan Amavi a entrainé le re-positionnement de Sakai à gauche et laissé le poste de latéral droit vacant. Rudi Garcia a donc fait confiance à Sarr pour le combler. Ce que l’ancien messin à entreprit avec brio. D’excellentes performances et un nouveau standing dans le vestiaire marseillais qui ont presque fait oublier ses prestations calamiteuses du passé. Cela fait il de lui un candidat crédible au groupe des 23 sélectionnés pour le mondial ? Sûrement. Pour la simple et bonne raison que si Sidibé sera, sauf blessure, le latéral droit titulaire en Russie, l’identité de sa doublure reste à déterminer. La concurrence fait rage, pas le niveau. Aucun ne sort du lot. Jallet a déçu face à l’Allemagne, Debuchy se relance à peine du coté de Saint-Etienne. Corchia n’a jamais bénéficié de la confiance de DD, préférant appeler les deux précédents. Quand aux Souquet, Almamy Touré, Mukiele et Amian, l’intéressé n’a pas beaucoup à leur envier. Seul Pavard s’est vu accordé un coup d’essai par DD. Essai concluant. Mais autant dire que s’il y a bien un poste ou tout reste à prouver (et à décider), c’est celui de latéral droit.

Quoi qu’il en soit Bouna Sarr garde la tête froide et refuse de s’enflammer au vu de son nouveau statut : « On m’en a parlé mais ce n’est pas une chose à laquelle je prête attention pour le moment. Vous savez très bien que je reviens de loin. Je préfère donc continuer à me concentrer sur mes performances en club. Rien n’est impossible dans la vie. Il faut que je continue à bosser» avait-il déclaré en zone mixte après le match nul à Saint-Etienne. Continuer de bosser, il fait bien, car Hiroki Sakai a retrouvé son couloir droit suite au retour à la compétition du toulonnais Jordan Amavi. Sarr va donc découvrir un nouveau phénomène: la « concourrance » comme dirait le basque. Mais avec un match tous les trois jours, le néo-libéro marseillais aura sûrement le temps de s’exprimer. Une chose est sûre, l’histoire est belle, sa revanche sur les critiques aussi. Et l’opinion publique aime ça. Bouna le revanchard.

Alors simple curiosité ou réel intérêt de Didier Deschamps ? RDV mi Mars.

panoramic_nffra12062017_001.jpg

Léonard ATTAL

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :