Appel/Contre Appel Football

Une soirée magique à Marseille

Après leur défaite 1-0 au match aller, l'Olympique de Marseille est parvenu à se qualifier face à Leipzig en s'imposant 5-2 dans un Vélodrome bouillant.

Par où commencer ? Payet, évidemment. En difficulté cette saison, le numéro 10 marseillais a coûté très cher à son club. Depuis quelques mois néanmoins, il ne cesse de montrer qu’il est loin d’avoir été surpayé. Ce soir, il offre à toute la planète football une prestation XXL. A la passe, au dribble, à la construction, à la finition, il a été partout. Son coup franc pour Florian Thauvin est intelligent : quoi qu’il se passe dans la surface, le ballon y atterrit au sol. Son but sur le quatrième de l’OM est fantastique de maîtrise, son enchaînement commence côté droit avec un passement de jambes et se termine avec un extérieur qui expédie le ballon dans la lucarne gauche. Même son but refusé à cause d’une faute de Mitroglou est incroyable, une frappe aussi instinctive que déterminée. Elle a été une première occasion pour Marseille de mener 3-1 avant la vingtième minute. Ce n’est que partie remise, car les Olympiens ont eu la force de ne pas lâcher face à cette déception.

payet-750x410.jpg

Cette équipe a montré des visages si différents en 90 minutes, une première animation a été mise en place en début de match. Celle-ci a évolué quand Bouna Sarr a dû céder sa place à Adil Rami et les leaders d’équipe ont changé. Puis c’est Gustavo qui a commencé à se montrer et qui a permis de bloquer magistralement les percées allemands tout le long de la deuxième mi-temps. Les leaders d’équipe ont changé une deuxième fois. Au tour de Thauvin de laisser sa place à Ocampos, on y perd en technique, on y gagne en grinta. Les leaders d’équipe ont changé une troisième fois. Cette adaptabilité est à saluer et Rudi Garcia a géré avec beaucoup de lucidité son équipe. Dans tout cela, Morgan Sanson, Maxime Lopez et Hiroki Sakai ont joué l’intégralité du match. Et ont été d’une constance rare dans la perfection ce soir. Le dernier a même inscrit le cinquième but de son équipe, à la dernière seconde du match.

Même le Vélodrome, qui peine à faire le plein depuis quelques mois, a répondu présent. Plus de 60 000 personnes ont participé à la victoire de l’OM, comme le démontrent les nombreuses actions où les Marseillais ont harangué leur public. Un bruit rare sur les échanges entre les deux virages, un stade à guichet fermé et un enthousiasme qui ne diminue pas pendant 90 minutes, et tout va mieux à l’OM.

Stade_Vélodrome_(20150405).jpg

Leipzig a ouvert le score, Leipzig est revenu à 3-2, éliminant virtuellement par deux fois les Marseillais. Marseille n’a pas joué n’importe qui. Marseille n’a pas éliminé n’importe qui. Marseille a éliminé l’un des équipes les plus fringantes d’Europe. Une équipe qui a mis en difficulté l’AS Monaco en Ligue des Champions en début de saison. Marseille a donc réalisé une performance gigantesque qu’il ne faut atténuer en aucun cas. Déjà, face à Bilbao, Marseille a été rayonnant. Ce soir à nouveau, l’équipe de Rudi Garcia a prouvé ses qualités. Les plus réticents vont maintenant souhaiter de voir ce visage à tous les niveaux, et notamment contre les gros en Ligue 1. Et ce débat n’a rien de stupide, mais pour l’instant, profitons uniquement de ce parfum enivrant de la Coupe d’Europe et de cette euphorie que Marseille a su créer aujourd’hui.

30697666_942820382559265_2725816469173567488_n.jpg

Tout le monde espère voir les Olympiens jouer une belle demi-finale, contre une grande équipe européenne. Même s’il y a défaite au bout : l’occasion d’affronter une grande équipe se présente avant même que le projet McCourt débute en Ligue des Champions. Une opportunité en or de mûrir avant l’heure annoncée. Les joueurs marseillais se sont battus et ont respecté cette Coupe européenne souvent dénigrée, la récompense est grande et l’émotion plus encore. Bravo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :