Football Non classé

L’Argentine débute bien sa préparation

Sur une pelouse abîmée, dans une Bombonera pleine et raisonnante, l’Argentine s’est imposée contre Haïti. Score de 4-0 qui récompense les nombreuses occasions de l’Albiceleste. S’est-elle rassurée, à deux semaines du Mondial ?

Tout d’abord, premier élément à noter : Sampaoli délaisse le 3-5-2 sur ce match. Pourtant adepte de ce système, il a voulu l’inculquer à l’Argentine. On se souvient des nombreuses titularisations de Di Maria en piston. Mais les qualités du latéral gauche de l’Ajax Nicolás Tagliafico lui permettent de repasser à une défense à quatre. Effectivement, ce dernier a été excellent de combattivité, de technique et de projection contre Haïti.

 

IMG_4340_1
Lo Celso lance Tagliafico après une belle séquence collective (gif)

 

Une autre brise fraiche souffle sur cette Argentine en difficulté, il s’agit de Giovani Lo Celso. Le milieu parisien a provoqué le penalty amenant à l’ouverture du score. Il a aussi été l’auteur de quelques magnifiques passes, qu’elles soient verticales ou latérales. Javier Mascherano s’occupant de la récupération, Lo Celso peut s’exprimer sans contrainte.

 

IMG_4340
Lo Celso pique pour Di Maria (gif)

 

Collectivement, ce match a été une réussite pour l’Argentine. Messi et Lanzini ont temporisé brillamment le ballon lorsqu’il a fallu le faire. Les joueurs ont fait de nombreuses courses, ont répété leurs efforts. On sent néanmoins que cette équipe n’est pas complètement rodée, le score en est la preuve. C’est toujours inquiétant, à deux semaines de la Coupe du Monde. Mais les qualités argentines demeurent prometteuses. Dans l’axe, la relance de Otamendi – Fazio est bonne. Lo Celso, Mascherano et Lanzini apportent de la verticalité au jeu grâce à des ouvertures dans la profondeur multipliées. Un avantage indispensable au très haut niveau pour une équipe qui a toujours du mal dans la création du jeu.

Et puis, il y a Messi. La phrase parait bête, mais pourtant, La Pulga est en forme. Tant physiquement que techniquement. Il a marqué le premier but, puis le deuxième, puis le troisième. Il délivre la passe décisive sur le quatrième. Mais il organise surtout le jeu de son équipe. Lui prend le temps de décrocher, de chercher des solutions, de repasser par sa ligne de milieu, voire de défense. Lui n’a pas l’air inquiet. Et c’est tout ce qu’on souhaite voir de Messi et de l’Argentine en Coupe du Monde. Leur campagne débutera contre l’Islande le 16 juin prochain.

IMG_4342

Alors oui, ça n’est que Haïti en face. Willy Caballero – remplaçant de Romero, blessé – n’a donc pas réellement pu se tester. Maintenant, l’opposition n’a pas été inexistante. Haïti a joué la dernière Copa America en 2016. Et est une équipe plutôt ambitieux, comme en atteste leurs sorties de balle. Les Haïtiens cherchent à relancer proprement, techniquement. Enfin, c’est toujours l’occasion de revoir Johny Placide. L’ancien portier rémois a d’ailleurs réalisé une très bonne sortie autoritaire dans les pieds de Higuain à la demi-heure de jeu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s