Football

Leandro Paredes : itinéraire d’un enfant de Boca

Leandro Paredes vient de signer, ce mardi matin, un contrat de 4 ans et demi avec le Paris Saint-Germain. Une bonne nouvelle pour le club de la capitale et pour ses supporters, inquiets du vide au milieu de terrain à 14 jours du déplacement à Old Trafford. Les recruteurs parisiens ont encore une fois misé sur un jeune joueur (24 ans) peu connu du grand public. Une habitude qui perdure sous l’ère Qatari, où les dirigeants n’ont pas hésité ces dernières années à parier sur la jeunesse de Lo Celso, de Guedes ou encore de Kherer. Avant de voir évoluer Paredes sous ses nouvelles couleurs, il s’agit donc de découvrir le parcours, les qualités et les ambitions de cette nouvelle recrue made in Argentina.

frxhe15c2_1256x620__1

Comme beaucoup de belles histoires, celle de Leandro Paredes débute à Boca Juniors. Il n’a alors que 16 ans et des rêves pleins la tête, comme celui de succéder à son idole, Juan Roman Riquelme. Il joue 29 matchs en 4 saisons avec le club de Bueno Aires avant d’avoir, comme beaucoup d’autre, des envies d’Europe. Paredes évolue alors au poste de numéro 10, et possède de grandes qualités techniques, autant dans le dribble que dans la dernière passe. Comme un achèvement avant de quitter ses terres natales, le jeune joueur reçoit la bénédiction de sa plus grande idole, Riquelme, qui assure devant les caméras avoir trouvé son successeur. Ça y est, le prodige peut s’envoler plein de confiance vers l’Italie, où le Chievo Vérone l’engage en prêt pour une saison. Il ne jouera que 15 minutes avec l’équipe première, mais son travail porte ses fruits, et il tape dans l’œil de l’AS Roma de Rudi Garcia qui l’engage à son tour en prêt avec option d’achat.

AS Roma v US Citta di Palermo - Serie A

Alors replacé au poste de milieu défensif depuis son arrivée en Europe, Leandro Paredes effectue une première saison en demie teinte avec l’AS Roma (seulement 13 apparitions). Rudi Garcia, l’actuel coach de l’Olympique de Marseille, ne compte pas sur lui et décide de le prêter à Empoli, club plus modeste de Serie A. Et c’est au sein de cette nouvelle écurie que l’Argentin va grandir, en effectuant 33 matchs dans la saison : il devient une des pièces maîtresses de l’équipe, un pur « regista ». Il s’installe devant la défense et développe un jeu plaisant et efficace. Feintes de corps, crochets, récupérations et passes clés, la palette de Paredes s’étoffe au fil des matchs et impressionne les dirigeants de la Roma. L’option d’achat (6 millions d’euros) est levée à la fin de la saison, Paredes est à nouveau un joueur du club de la Louve, sous les ordres de Luciano Spaletti. Une belle affaire puisque Leandro va effectuer une saison pleine sous ses nouvelles couleurs (41 apparitions). Véritable sentinelle, il apprend le métier aux côtés de Radja Nainggolan et gratifie les supporters de gestes techniques et de superbes interventions défensives. À la fin de la saison, le Zenith St-Petersbourg, célèbre club russe, décide de casser sa tirelire et d’investir 27 millions d’euros sur le milieu argentin, qui s’envole déjà vers de nouveaux horizons.

paredes_2

Dans un championnat plus faible, Paredes sort logiquement du lot et devient un exemple de régularité et d’efficacité. Il dispute deux saisons pleines entre 2017 et 2019, ou il inscrit 10 buts et délivre 15 passes décisives en 61 matchs. Il est à l’aise défensivement et n’hésite plus à se projeter vers l’avant : il possède une grosse frappe de balle et un jeu de tête intéressant. On peut cependant lui reprocher des prises risques souvent infondées, un penchant qui rappelle celui de Marco Verratti. Cette carrière, déjà bien fournie à seulement 24 ans, et aussi agrémentée de 9 sélections avec la sélection argentine.

Ce transfert au PSG arrive donc comme un tournant dans la carrière de Leandro Paredes qui va devoir prouver au plus haut niveau. En effet, lui qui n’a jamais joué un seul match de Ligue des Champions, est quasiment assuré de faire ses grands débuts dans la compétition le 12 février prochain face à Manchester United. Un baptême du feu donc pour le jeune joueur qui peut, dès ses premiers matchs, marquer des points dans le cœur de ses nouveaux supporters.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :