Appel/Contre Appel Football

Retour de Zidane : qui gagne, qui perd?

Après l’une des pires semaines de l’histoire du Real Madrid, la direction a décidé de réagir en rappelant Zinedine Zidane à la tête de l’équipe. Une nouvelle qui secoue la planète football, mais qui va également impliquer de grands changements au sein d’un vestiaire en crise. L’entraîneur, connu pour ses prises de position sans équivoques, risque de mettre un coup de pied dans la fourmilière. Entre cadres sur le départ, jeunes pleins d’égo et anciennes embrouilles, le magicien kabyle à tout à faire.

Des retrouvailles compliquées pour certains joueurs

Dani Ceballos, le jeune milieu de terrain espagnol, ne doit pas voir d’un bon oeil le retour de son ancien coach. « S’il était resté au club, j’aurais dû partir », avait-il déclaré il y a neuf mois lors du départ de Zizou. Il déplorait alors son manque de temps de jeu et ne supportait plus de cirer le banc sans avoir la chance de gagner sa place sur le terrain. Il est vrai qu’en tant qu’entraineur, Zinedine à pris l’habitude de faire des choix forts, en faisant abstraction des états d’âme dans l’intérêt collectif. Bonne ou mauvaise gestion d’un groupe? Le tacticien semble avoir répondu sur le terrain et n’a aucun intérêt à changer sa recette magique. Il en va de même pour le gallois Gareth Bale, qui n’avait que très peu de temps de jeu sous l’air Zidane, et qui risque d’avoir une place à son nom sur le banc tant il est décrié ces derniers jours. Enfin, si James Rodriguez, actuellement en prêt au Bayern Munich, envisageait un retour en Espagne, c’est aujourd’hui compromis. Le coach français avait une mauvaise opinion du colombien et déplorait, à l’époque, son manque de travail. Mais Zizou est imprévisible, et rien ne l’empêche d’oublier le passé et de redonner une chance à ces joueurs, comme il a redonné une chance au Real.

Zinedine Zidane tournant le dos à Gareth Bale

La reconquête du vestiaire

Éliminés de la Ligue des Champions, éliminés des coupes et hors de la course au titre en Liga, le Real est en passe de conclure une saison médiocre. Si bien que le doute est né dans les têtes madrilènes, et pas n’importe lesquelles. Marcelo fait depuis peu l’objet de rumeurs quant à son départ à la Juventus de Turin, où il souhaiterait rejoindre son vieil ami aux cinq ballons d’or. Mais le retour de Zidane, avec qui il avait noué de vraies relations, va sûrement changer la donne. Selon A Bola, le nouveau coach aurait déjà demandé à Florentino Perez de garder le latéral gauche pour la saison prochaine, et souhaiterait s’entretenir avec le joueur le plus rapidement possible. Il en va de même pour le capitaine Sergio Ramos, qui avait menacé de quitter le club après les rumeurs d’arrivée de Mourinho dans le club de la capitale. La crise des départs va s’atténuer avec l’arrivée du coach français, et c’est peut être une des raisons principales de sa venue.

Zidane avec Marcelo et Sergio Ramos

Une seconde chance pour des joueurs mis au placard

Depuis le début de la période Solari, certains joueurs ont perdu du crédit et leur place dans le 11 titulaire. C’est le cas de Isco, de Asensio ou encore de Keylor Navas, rarement titularisés par le tacticien espagnol. Ces « mises à l’écart » sont d’abord dues aux arrivées de Thibaud Courtois et de Vinicius Junior au sein de la Casa Blanca, mais elles sont aussi dues aux rapports parfois houleux qui ont lieu au sein du vestiaire. « Isco n’a pas le niveau physique pour jouer » déclarait par exemple Solari au sujet du meneur de jeu. L’arrivée de Zidane est donc une opportunité pour ces joueurs de retrouver une place sur le terrain, ou du moins d’obtenir une chance de prouver leur apport au club. La blessure de Vinicius et la relation compliquée entre Bale et Zidane profitera, à n’en pas douter, au jeune Asensio. Il ne serait pas étonnant que Navas récupère également son poste, tant Thibaut Courtois déçoit depuis plusieurs matchs.

Zinedine Zidane est peut-être l’homme de la situation, mais il va devoir composer avec un vestiaire désolidarisé. Son aura légendaire avait permit, il y a deux ans et demi, de faire du Real le meilleur club de l’histoire. Saura-t-il relever l’équipe une nouvelle fois ? En attendant, rendez-vous samedi face au Celta Vigo pour de premiers éléments de réponse.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s