Football

Remontada : quand l’exploit n’en est plus un

Hier soir, la Juventus de Cristiano Ronaldo a réalisé une nouvelle prouesse dans l’histoire de la Ligue des Champions. La vieille dame a renversé un Atletico de Madrid qui semblait tétanisé après sa victoire à l’aller (0-2; 3-0). Une semaine après le « come-back » mancunien, 2 ans après la précurseuse « remontada » barcelonaise, voici la « rimonta ».

Dans le football moderne, il y a un avant et un après 8 mars 2017. Une date synonyme d’humiliation et de cauchemar pour les uns, mais de rêve éveillé pour les autres. Le FC Barcelone, au terme d’un match fou (6-1) vient à bout du Paris Saint Germain, rattrapant alors un retard de 4 buts. Du jamais vu en Ligue des Champions. Ce jour là, les catalans ont créé, au delà du mot, la jurisprudence « remontada ». Une nouvelle loi du football moderne. Plus le droit désormais d’abandonner, en football tout est possible. Hier soir, la Juventus l’a encore prouvé.

Lionel Messi après la Remontada du 8 mars 2017
AFP PHOTO /

L’aspect sportif 

Depuis cette folle soirée au Camp Nou, les exploits en C1 se sont multipliés. Les équipes n’ont plus peur. Dès la saison suivante, ce sont les coéquipiers de Lionel Messi qui en ont fait les frais. Pourtant largement vainqueurs 4-1 au match aller contre l’AS Roma, ils s’inclinent 3-0 dans l’antre du Stadio Olimpico, face aux gladiateurs d’Eusebio Di Fransesco. La tête rageuse de Kostas Manolas restera éternellement dans les mémoires des supporters romains. Il vient d’offrir aux amoureux du football italien leur première « rimonta ». La veille, la Juventus aurait du connaître le même sort légendaire, sans un penalty accordé à la dernière seconde à la troupe de Zizou. En demie finale, la Roma battu 5-2 à Anfield, s’impose chez elle 4-2 et passe tout près de rééditer l’exploit du tour précédent. 

L’aspect médiatique

Mais l’aspect sportif n’est pas le seul facteur qui permet aux équipes de croire en une « remontada ». Les médias et les réseaux sociaux jouent un rôle primordial dans le football moderne. Quand bien même les joueurs sont professionnels et entraînés mentalement, ils ont continuellement accès à des contenus qui motivent souvent, mais créent parfois du doute. 

« Malaria », « Ebola », « Remontada ». Alors que le Paris Saint Germain s’apprêtait à recevoir Manchester United en huitième de finale retour avec deux buts d’avance, le traumatisme était toujours présent. Et le mot résonnait dans les rues de Paris comme celui d’une épidémie dont on se croyait débarrassé. Ça n’a pas manqué, et alors que les conditions étaient superbement réunies : sublime pelouse, stade à guichet fermés, nombreux absents dans le 11 adverse, le PSG a laissé filer son rêve. C’est surement le retournement de situation le plus improbable de ces dernières années.

Le quotidien Italien croyait à la « Rimonta »

Une nouvelle fois le rôle des médias a été déterminant lors de la « rimonta » turinoise, hier soir. Alors que l’Atletico se déplaçait en ballotage extrêmement favorable, le scénario d’un come-back italien était prévisible. A Turin, on était unanime et on rappelait l’exploit romain de l’an passé. Les supporters annonçaient sur les réseaux, dans le sillage du discours de Massimiliano Allegri, l’avènement d’une « rimonta », avant même le coup d’envoi. Les médias ont suivi et c’est ainsi que se créa une atmosphère propice au succès.

Toujours grâce aux médias, l’aura de ces exploits dépasse parfois le cadre sportif. Il y a deux ans, Carles Puigdemont, engagé pour l’indépendance de la catalogne s’était servi de l’exploit des joueurs blaugranas pour légitimer sa campagne.

On attend toujours le tweet de Theresa May : « Prenons exemple sur le PSG, sortons de l’Europe #Brexit ».

Rien n’est impossible. Le Barça l’a prouvé juste en jouant au football. La Catalogne démontrera qu’elle est maître de son avenir. »
Carles Puigdemont, président de la communauté autonome de Catalogne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :