Football Non classé

Apruzesse : clef de voûte de l’OM

Fabrice Apruzesse prend sa retraite. Pour ceux qui ont la mémoire courte, Apruzesse (ou Aprouesses pour les connaisseurs) est un ancien joueur de l’OM. Après plusieurs années passées avec la réserve des Phocéens, l’attaquant olympien va connaître son premier match en Ligue 1, son seul match, lors d’un déplacement à Bordeaux. Son entrée en jeu va changer l’histoire de l’OM. Retour sur un homme qui n’a jamais reçu la gloire qu’il méritait.

Dimanche 18 novembre 2012, il est 22H27 quand Elie Baup appelle Fabrice Apruzesse sur son banc. Il va remplacer un Mathieu Valbuena étonnamment invisible ce jour là. 73ème minute, le changement a lieu. Fabrice redouble d’efforts, d’appels, mais ce n’est pas suffisant. Marseille s’incline finalement 1-0 à Bordeaux et tombe à la quatrième place du championnat, la pire place de leur saison. Et pendant ce temps, ce divin chauve de 27 ans, venu dépanner à cause de l’hécatombe de blessures, retournera jouer avec la réserve. Mais son apparition reste gravée dans la mémoire des supporters, tant sa rentrée en jeu paraissait improbable. Au-delà de l’amusement, ce joueur a fait apparaître des maux que l’Olympique de Marseille traîne depuis plusieurs saisons maintenant.

Deux jours après la rencontre, dans le Moscato show, Eric Di Meco prend la défense de ce joueur victime de moqueries, avant de supposer que sa rentrée était presque un choix politique de la part d’Elie Baup : “C’est un message envoyé par Elie Baup à sa direction. Quand tu as sur le banc Raspentino et que tu fais rentrer un joueur amateur. Si ça c’est pas envoyé un message à sa direction… C’est comme si tu disais “attention je sais qu’à l’intersaison vous comptez encore vendre mais le prochain coup je fais jouer le gardien du stade ou le chauffeur du bus. »” Le message est passé et dès l’été 2013, l’OM recrute Thauvin, Payet, Imbula, Lemina et Mendy.

Mais le mal est là, il est présent depuis trop longtemps, depuis le départ de Didier Deschamps très exactement : Marseille n’a pas un effectif assez complet pour concurrencer les meilleures équipes françaises ou européennes. La finale d’Europa League est l’arbre qui cache la forêt.

Et le centre de formation n’aide pas. En sept ans, il n’y a que Kamara et Lopez qui ont réussi à enchaîner et à s’imposer avec les pros.

Mais là où Apruzesse a sauvé l’Olympique de Marseille, c’est quand il n’a pas marqué sur la pelouse de Chaban-Delmas lors de son unique match. S’il avait réussi à égaliser ce soir là, Elie Baup n’aurait pas eu d’autres choix que de le reconduire, il aurait probablement pu enchaîner quelques rentrées en jeu et inscrire un but au Vélodrome. Devenu le chouchou du public et la doublure d’APG, la direction aurait pu vendre à tout va, comme Elie Baup le craignait. La saison suivante, Marseille serait rentré dans le ventre mou de la Ligue 1 et Marcelo Bielsa n’aurait jamais fait son apparition. Les supporters n’auraient jamais connu la folie de cette année avec l’Argentin et se seraient contentés d’exploits contre Krasnodar en 16e de finales d’Europa League. Marseille serait retombé dans l’anonymat.

Il prend sa retraite au meilleur moment. C’est une période importante que traverse les Marseillais actuellement. Son départ va rappeler aux Olympiens le parcours qu’ils ont traversé pour en arriver là. Cela va les pousser à arracher la LDC pour la première fois depuis 2013. Félicitations à toi Fabrice, tu viens encore de sauver l’OM.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s