Football Non classé

Carte des derbys : Lyon/Saint-Etienne

Capture d’écran 2019-05-23 à 20.33.52

Distance : 62 kilomètres.

Intensité de la rivalité* : ⭐⭐⭐⭐⭐

Dernière confrontation : Ligue 1. 20 janvier 2019. Saint-Etienne 1 – 2 Lyon.

Prochaine confrontation : Lors de la prochaine saison de Ligue 1, date à préciser lors de la sortie du calendrier.

 

Origine de la rivalité : La rivalité entre Lyon et Saint-Etienne est historique et s’est développée sous plusieurs aspects. Deux facteurs expliquent l’intensité de ce derby : la proximité géographique (62 kilomètres), et les différends sociologiques et idéologiques des supporters des deux clubs. Lyon, métropole au fort patrimoine, rayonne sur le plan économique. L’invention du cinéma Auguste et Louis Lumière, deux frères lyonnais, traduit la richesse culturelle de la cité rhodanienne. Saint-Etienne, ville voisine, a beaucoup souffert de la crise industrielle de la seconde moitié du 20ème siècle. Sa population est plus pauvre qu’à Lyon, appartenant plutôt à la classe populaire. Un écart social que les supporters de l’OL adorent souligner à travers des banderoles cinglantes. Celle, déployée à Gerland le 14 avril 2000, en est la preuve : “Les Gones inventaient le cinéma quand vos pères crevaient dans les mines”. Mais les supporters stéphanois savent répondre, et n’hésitent pas à tacler l’entrée en Bourse de l’OL Groupe en février 2007 : “Vous aimez la bourse ? Léchez-les nous !”. Le premier derby entre les deux villes s’est joué le 24 septembre 1933. Le club rhodanien se nommait alors le FC Lyon, avant de devenir l’Olympique Lyonnais en 1950. Depuis, les meilleurs ennemis se sont affrontés à 118 reprises, toutes compétitions confondues. L’intensité de cette rivalité fait de Lyon/Saint-Etienne le plus gros derby français.

 

Événement marquant : Dans la liste des évènements ayant marqué ce qui est le plus gros derby français, le dernier événement marquant en date, a marqué les esprits. Nous sommes le 5 novembre 2017. Les hommes d’Oscar Garcia, entraîneur de Sainté, restent sur une victoire en cinq matchs. Lyon, en forme, vise de nouveau la 3e place. Au final, l’OL humilie les Verts sur leur pelouse (0-5). À la 84ème minute, Nabil Fekir, pur produit du centre de formation de Lyon, inscrit le cinquième but du match. En guise de célébration, il va provoquer le virage sud stéphanois en brandissant son maillot. Inspirée de celle de Lionel Messi lors d’un clasico, cette célébration est vue comme une provocation ultime par les fans stéphanois. La situation dégénère. Une centaine de supporters des deux virages parviennent à se défaire du cordon de sécurité maintenu par la police, et envahissent la pelouse afin d’atteindre les joueurs lyonnais. Les policiers interviennent rapidement et empêchent les supporters d’atteindre les joueurs. Le match est interrompu quarante minutes, avant de reprendre.

*⭐️ La rivalité est pauvre, voire inexistante.
⭐️⭐️ La rivalité est moyenne mais le match est attendu par les supporters et les joueurs.
⭐️⭐️⭐️ La rivalité est importante, le match est crucial dans la saison. Staff, joueurs et supporters le savent.
⭐️⭐️⭐️⭐️ La rivalité est très forte, les rencontres sont chaudes et l’atmosphère autour de ces matchs est tendue. On rentre dans le top 10 des derbys français.
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ La rivalité est exacerbée, elle est devenue sportivement primordiale pour les deux clubs. Elle l’est d’autant plus pour les supporters, ce qui donne souvent lieu à des affrontements.

#PlusQuUnDerby Episode 3 : Lyon/Saint-Etienne

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s