Football Non classé

Carte des derbys : Rennes-Nantes

rectangle-blanc-1024x683-11.png

Distance : 113 kilomètres

Intensité de la rivalité* : ⭐️⭐️⭐️

Dernière confrontation : Ligue 1. 13 janvier 2019. Nantes 0-1 Rennes.

Prochaine confrontation : Lors de la prochaine saison de Ligue 1, date à préciser quand le calendrier sortira.

Origine de la rivalité : Au-delà de la distance entre les deux villes, il est question de suprématie territoriale dans le derby de l’Ouest : Rennes-Nantes.  Le débat autour du rattachement ou non du département de la Loire Atlantique et de la ville de Nantes à la Bretagne administrative est à l’origine de la rivalité. Si Rennes est la capitale actuelle de la région, Nantes en est une ville historique. En parallèle, une rivalité sportive existe entre les deux clubs. Le FCN et le Stade Rennais sont les deux premiers clubs bretons à s’être illustré dans l’élite. La première rencontre officielle entre les deux clubs s’est jouée le 5 février 1950, à Brest. Elle s’est soldée par une victoire 3-1 du Stade Rennais Université Club, devenu SRFC en 1972. Si le FC Nantes a dominé son rival dans les années 70, 80 et 90, la tendance s’est inversée au 21ème siècle et voit les Rennais prendre le dessus.

Événement marquant : Le 6 mars 2016, le Stade Rennais accueille son rival nantais au stade de la route de Lorient. Les Rouge et Noir l’emportent très largement (4-1), avec un triplé d’Ousmane Dembélé, pur produit de la formation rennaise et désormais champion du monde. La veille du match, dans la nuit, de violents affrontements éclatent dans le centre ville de Rennes entre des supporters des deux clubs. Aucun signe d’appartenance à un groupe ne permet de savoir s’ils appartenaient au Roazhon Celtic Kop (principal groupe ultra rennais) ou à la Brigade Loire (principal groupe ultra nantais). Selon la police, une cinquantaine de rennais faisait face à 80 Nantais.

*⭐️ La rivalité est pauvre, voire inexistante.
⭐️⭐️ La rivalité est moyenne mais le match est attendu par les supporters et les joueurs.
⭐️⭐️⭐️ La rivalité est importante, le match est crucial dans la saison. Staff, joueurs et supporters le savent.
⭐️⭐️⭐️⭐️ La rivalité est très forte, les rencontres sont chaudes et l’atmosphère autour de ces matchs est tendue. On rentre dans le top 10 des derbys français.
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ La rivalité est exacerbée, elle est devenue sportivement primordiale pour les deux clubs. Elle l’est d’autant plus pour les supporters, ce qui donne souvent lieu à des affrontements.

 

Le derby de l’Ouest vu par un influenceur twitter et un fan

 

Côté Rennais 

 

Fabrice Pinel : “Le président Kita envenime très souvent cette relation avec des déclarations aussi irresponsables qu’idiotes”

Fabrice Pinel est fondateur de Rouge Mémoire, site dédié à l’histoire et l’actualité du Stade Rennais. Sur Twitter, il a plus de 10 000 abonnés et doit faire vivre au mieux tout ce qui est lié à son club. Notamment la rivalité entre Rennes et Nantes, un derby très important à ses yeux mais qu’il voit évoluer d’un mauvais oeil.

Enzo Guérini : En tant que gérant d’un compte twitter de plus de dix mille abonnés, comment tu transmets ta passion du Stade Rennais à tes followers ?

François Pinel : Cela ne demande pas véritablement d’efforts, on publie humblement nos données, idées et envies sur un sujet dédié et on passe en revue l’actualité du club H24. On a des rendez-vous quotidiens avec les anniversaires de nos Rouge et Noir. Qu’ils soient passés par le club en 1950 ou en 2019, chaque membre de la grande histoire du club a ses publications dédiées sur les réseaux sociaux.

EG : Le derby Rennes-Nantes, une simple question de suprématie territoriale ou alors un antagonisme socio-politique ?

FP : Les avis diffèrent sur le sujet. Personnellement, je ne vois rien de politique dans cette rivalité. Pendant plusieurs décennies, le FC Nantes regardait le Stade Rennais de haut car sportivement il n’y avait pas photo. Au 21ème siècle, le rapport de force s’est inversé et côté Rennais, on se venge de ces décennies d’humiliations alors que côté Nantais on tente de surfer sur un glorieux passé mais qui a pris la poussière. C’est une rivalité sportive qui fluctue au gré du rapport de force en compétition. Le président Kita envenime souvent cette relation avec des déclarations aussi irresponsables qu’idiotes.

EG : Comment tu juges l’évolution de ce derby ?

FP : Il est devenu dangereux pour ceux qui affichent leurs couleurs. J’ai vu des choses pas très recommandables lors de mes derniers déplacements à la Beaujoire. Il faut désormais cacher son club d’appartenance pour assister à ce derby. Sportivement, l’évolution c’est 13 ans de règne sans partage du SRFC contre son voisin.

EG : Est-ce qu’il est plus important que le derby Rennes-Guingamp par exemple ?

FP : À mes yeux, oui. On sait que Guingamp est courageux et admirable à bien des égards mais surtout qu’il est promis à vivoter entre l’élite (seulement découverte en 1995) et les divisions inférieures. Donc on a du mal à confier une immense importance à ce match là qui peut disparaître pendant une décennie puis revenir au galop. Contre Nantes, c’est plus historique, il y a des décennies de confrontations et de rivalité sportive. Si le FC Nantes était géré convenablement, il bagarerait chaque année dans les mêmes eaux que le Stade Rennais.

EG : Les jours de derbys, sur les réseaux sociaux, il y a une couverture spéciale ? Comment fais-tu vivre cette rivalité ?

FP : Bon nombre des fans adverses sont très susceptibles en période de derby donc on récolte tranquillement toutes leurs certitudes en avant-match sur les réseaux et on les ressort pour taquiner une fois le résultat favorable ce qui est quasi systématiquement le cas depuis 13 ans. C’est la particularité de ce match là. Sinon, on le gère comme tous les autres matchs avec les mêmes contenus : l’historique des confrontations, les temps forts, les enjeux, les clins d’oeil et autre stats.

EG : Ton meilleur souvenir de derby ?

FP : J’en ai deux. La victoire du Stade Rennais à La Beaujoire en 2006 qui mettait fin à plus de 4 décennies sans victoire sur le sol nantais. Le second en 2016 lorsque les Rouge et Noir mènent 4-0 à la mi-temps avec un immense Ousmane Dembélé. Un match marqué par le départ des supporters nantais qui quittèrent leur parcage dès la pause.

 

Côté Nantais

 

« La priorité est ailleurs… »

 

De retour en Ligue 1 depuis août 2013, le FC Nantes peine à s’imposer dans l’élite. Une réalité qui contraste avec la qualification, pour la deuxième année consécutive, du Stade Rennais en Europa League. Clément, fan des Canaris depuis le berceau, ne fait plus du derby breton une priorité.

Il y’a un point sur lequel Nantais et Rennais se rejoindront toujours : il est question de suprématie territoriale avec le Derby de la Bretagne. « C’est clairement pour savoir qui gouverne la région », souligne Clément Lebas, 23 ans. Une gouvernance qui, selon lui, passe cependant au second plan. « À mes yeux, ce n’est pas le match le plus important de la saison. La priorité est ailleurs… Globalement, depuis la montée, le FC Nantes joue le maintien. Personnellement, je préfère battre des concurrents direct : Amiens, Angers, Toulouse… Au moins, on assure l’essentiel ».

Ce triste constat traduit une réalité sportive. Depuis plus de dix ans, le rapport de force s’est inversé entre les Canaris et les Rouge et Noir. « Le FC Nantes était supérieur dans les années 70, 80, 90… jusqu’au début des années 2000. Mais depuis, c’est le Stade Rennais qui a pris le dessus » admet Clément. Le fervent supporter du FCN n’hésite pas à pointer du doigt le responsable. « On aimerait voir un derby avec deux équipes au même niveau. Mais un certain Waldemar Kita ne nous le permet pas pour le moment ».

L’inversion du rapport de force n’a pas empêché à Clément d’avoir de bons souvenirs du Derby Breton. « La saison de la montée, en 2013/2014, j’étais au stade de la route de Lorient (ancien stade de Rennes). Nantes se fait dominer mais réussit à l’emporter 1-3. Il y avait beaucoup de tension en tribunes. La veille, des supporters nantais avaient volé le tifo du RCK. »

Plus d’infos sur ce vol de tifo ici —> https://www.presseocean.fr/actualite/fc-nantes-rennes-le-tifo-de-la-discorde-cree-le-buzz-sur-la-toile-30-09-2013-80426

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :