Football

Rudi Garcia à l’OL: les 3 scénarios possibles

Après la nomination de Rudi Garcia lundi dernier à la tête de la formation Lyonnaise, le nouvel entraîneur est sur le point de faire ses débuts en Ligue 1. L’ancien de l’OM ou du LOSC vient de retrouver ses internationaux et n’a pas de temps à perdre. Mais avant de plancher sur ses performances et ses résultats, l’heure est à la spéculation. Voici, selon la rédaction de la Prolong’, les trois scénarios probables de l’aventure Lyonnaise de coach Rudi. 

Premier scénario : Les supporters mettent la pression, Garcia craque

Depuis l’officialisation de son nouveau coach, l’OL se noie sous les critiques. Elles viennent de l’extérieur, mais aussi des supporters lyonnais eux-mêmes, qui n’arrivent pas à avaler la pilule. Sur les réseaux sociaux, le hashtag #GarciaDémission est un succès, et les dirigeants Lyonnais sont déjà dos au mur. Et rien ne s’arrange avec le premier match face à Dijon. Au terme d’une rencontre sinistre et sans rythme, la défense prend l’eau dans le temps additionnel, suite à une tête croisée de l’inévitable Tavares. Rudi Garcia a l’air agacé lorsqu’il arrive au micro de Canal +, et n’hésite pas à fustiger les supporters Lyonnais. « Ceux qui ne veulent pas de moi sont injustes, ce sont une bande de frustrés » ajoute-t-il même avant de regagner les vestiaires. Les fans sont humiliés, et le font comprendre. Ils sont plus de 5000 à l’entraînement du lendemain pour exiger la démission du tacticien français. Rudy Garcia essaye d’atténuer ses propos de la zone mixte, mais le mal est fait. Quelques jours plus tard, Jean Michel Aulas prend la parole et annonce le départ de Garcia, et la titularisation de Juninho. Le président avoue avoir commis une erreur en laissant entrer « un intrus » dans l’institution Lyonnaise.  

Rudi Garcia lors de la défaite de l’OM face à Lyon, le lundi 19 mars 2018 (crédit France Bleu)

Deuxième scénario : Beaucoup de bruit pour rien  

Au terme d’une arrivée mouvementée sur la scène médiatique, Rudi Garcia s’installe sur le banc de l’Olympique Lyonnais. Il a l’expérience pour traverser les tempêtes du football, et réussit à mobiliser ses troupes pour son premier match. Il s’impose face à Dijon au terme d’un match bien ficelé, et fait taire une partie des critiques quant à sa légitimité. Le reste de la saison se déroule dans les clous. Sans impressionner, il fait son chemin et reste toujours au contact de la deuxième place qualificative pour la Ligue des Champions. En battant les petits, il s’inscrit dans le projet Lyonnais, mais ne réalise pas d’exploit face au PSG, ni en Ligue des Champions où il est éliminé par le Borussia Dortmund dès les huitièmes de finale. Ses joueurs l’estiment et le respectent. Il devient notamment le mentor d’Amine Ghouiri, qu’il lance dans le grand bain à la mi-saison. La pépite du centre devient un des meilleurs créateurs du championnat, et encense les méthodes du coach. En terminant 3ème du championnat derrière Monaco, il est renouvelé pour la saison prochaine, sans époustoufler ni les experts, ni les supporters Lyonnais. 

Troisième scénario : L’homme providentiel 

Il est là, l’entraîneur qui va rendre à l’OL sa splendeur d’antan. Rudi Garcia est l’homme qu’il fallait pour faire franchir un cap au club Rhodanien. Dès son arrivée, il impose son style de jeu, et offre des matchs agréables à regarder. Il balaye notamment Saint-Étienne en l’emportant 4-0 lors de la 27ème journée de Ligue 1, et gagne ainsi le coeur des derniers supporters réticents. Sur la scène européenne, Lyon termine premier de son groupe, et poursuit son chemin en marchant sur le FC Bruges en huitièmes. Garcia se balade fièrement devant les caméras du monde entier en répétant que l’OL est devenu son club de coeur. En quart de finale, il se permet même d’éliminer le Napoli, pour s’offrir une place dans le dernier carré. Ils finissent par perdre dans l’honneur face à la Juve de Ronaldo, au terme d’une campagne plus que réussie. Dans l’hexagone, l’Olympique Lyonnais talonne le PSG en championnat et parvient même à recoller au classement à l’orée de la 34ème journée. Ils font face à la troisième force du championnat, Monaco, et parviennent à gagner sur le fil, grâce à une frappe magistrale d’Houssem Aouar. L’OL est sacré champion avec seulement un point d’avance sur le club de la capitale. Ils l’ont fait : Rudi Garcia est un héros, il a emmené Lyon sur le toit du monde.

Rudi Garcia lors de son avènement, le 15 octobre dernier (crédit Le Libéro Lyon)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :