Basket

Les Spurs de San Antonio : le début de la fin ?

La série de qualifications consécutives pour les play-offs qui s’arrête n’a jamais été d’actualité dans l’histoire des San Antonio Spurs depuis 1997. Pourtant à l’heure où nous écrivons ces lignes, les Spurs détiennent l’un des pires bilans de la ligue et n’arrivent plus à jouer comme avant. Décryptage d’une chute aussi brutale qu’inexpliquée qui pourrait, peut-être, sonner le glas d’une des franchises NBA les plus pérennes aux US.

Tout d’abord, petit coup d’œil rapide sur le premier mois de compétition. Sur les 8 premiers matchs de saison régulières, l’équipe texane est sur un bilan de 5 victoires pour 3 défaites. Honorable quand on sait que les défaites sont contre les Clippers, les Lakers et les Hawks (aïe on a parlé trop vite). Depuis ? 10 défaites lors des 11 derniers matchs, dont 8 de suite en partie causées par une défense exécrable : 135 pts encaissés contre Boston, 113 pts contre Memphis, 129 pts contre Minnesota, 111 pts contre Orlando, 121 pts contre Orlando, 117 pts contre Dallas, 138 pts contre Washington, 115 contre Philadelphie. Une première sous l’ère Gregg Popovich.


Un sursaut d’orgueil contre les Knicks de New-York, LOL, puis on repart sur deux défaites contre les Lakers et Minnesota. En d’autres termes, les éperons détiennent la 26ème défense de la ligue, la 9ème attaque (ça rassure un peu) et un bilan de 6 victoires pour 13 défaites. Ça fait mal d’écrire cela quand on sait que les Spurs n’ont passé que 83 jours avec un ratio Victoire/Défaite négatif sur les 22 dernières années (les deuxièmes sont les Houston Rockets avec plus de 1000 jours) :

Alors d’où vient le problème ? Commençons par la défense. La franchise texane n’a jamais été aussi mauvaise dans ce secteur de jeu depuis que son coach emblématique en détient les rênes. Et pourtant, l’équipe détient des joueurs capables de tenir la maison. Prenons par exemple le cas du jeune Dejounte Murray. Lui qui revenait tout juste de blessure, s’est vu recevoir beaucoup de responsabilité par un coaching staff à court de solutions. Son nouveau contrat, de 64 millions de dollars garantis, signé juste avant la reprise et après sa sélection au sein de la 2nde All-Defensive Team en est la preuve. Pourtant, après 19 matchs, le meneur de jeu se retrouve sur le banc. Trop irrégulier des deux côtés du terrain, il n’arrive pas à s’imposer en fer de lance du jeu à la Spurs. 

Les rotations défensives des joueurs sont mauvaises. Lamarcus Aldridge ne fait que très peu d’efforts alors qu’il est pourtant réputé « bon défenseur ». DeMar DeRozan, le leader offensif, n’arrive pas à reproduire les mêmes exploits des deux côtés du terrain. L’équipe subit le rythme offensif de l’adversaire. Il n’y a tout simplement aucun leader défensif dans tout ce bazar alors que l’effectif n’a pas bougé durant l’intersaison. 

Derniers problèmes liés à la défense : les meneurs et les arrières. Comme le montre le tweet ci-dessous, selon TPA NBA math, les San Antonio Spurs détiennent 4 « mauvais » défenseurs dans ces postes clés :

Bryn Forbes : 1er
Patty Mills : 14ème
Marco Belinelli : 18ème
Demar Derozan : 30ème

Popovich en a fait débuter 3 dans la défaite contre Philadelphie le 21 Novembre dernier : le 1er, le 14ème et le 30ème. D’ailleurs le coach disait après cette défaite : 

« C’est le problème (la défense). Nous marquons suffisamment de points pour gagner des matchs de basket. Mais nous devons arrêter les joueurs, et nous ne l’avons pas très bien fait. » (Source ESPN)

Parlons-en d’ailleurs de Gregg Popovich. Prend-il les bonnes décisions depuis le début de saison ? Ce que nous pouvons constater, c’est qu’il gère mal les remplacements depuis la reprise. Il enchaîne les 5 de départs et ne fait pas jouer certains joueurs recrutés normalement pour la défense (cc DeMarre Carroll). La vraie question aujourd’hui est de savoir si Pop est encore ecouté dans le vestiaire ? En même temps, cet homme a vécu des choses horribles dans un laps de temps très court : le décès de sa femme, la retraite de sa superstar Tim Duncan (malgré le fait qu’il soit assistant coach aujourd’hui), celle de Manu Ginobili, Tony Parker qui s’en va réaliser sa dernière saison en carrière aux Charlotte Hornets et pas à San Antonio et R.C Bufford qui quitte son poste de General Manager. Cela fait pas mal de choses pour un seul homme. 

Certains y voient même déjà la dernière saison du coach sur le banc, le voyant se diriger tranquillement sur un titre Olympique à Tokyo. Car oui, c’est aussi le sélectionneur de Team USA. Le bagage commence à faire pour un homme qui va bientôt fêter ses 71 ans et qui a vécu des choses uniques dans une carrière longue de 23 ans sur le banc des éperons.

Aujourd’hui, la solution qui vient à l’esprit n’est autre qu’un trade. Les deux meilleurs joueurs sur le papier, Derozan et Aldridge, sont respectivement dans la dernière année et l’avant-dernière année de leurs contrats.

Que récupérer en échange d’un des deux ? Derozan est celui qui, pour l’instant, a le plus de valeur au vu de sa saison à 22pts, 5 passes et 5 rebonds par matchs. Selon les rumeurs, il y aurait possibilité d’un échange avec Orlando pour récupérer Evan Fournier et Jonathan Isaac, mais également avec Détroit pour récupérer Andre Drummond, le pivot qui n’a toujours pas prolongé avec les Pistons. Autant d’indices qui nous font soulever une question : les dirigeants, et coaching staff, des Spurs sont-ils prêts à faire des trades à tout va pour redevenir compétitifs maintenant ou bien reconstruire l’équipe sur le long terme ? 

Greg Popovich et DeMar Derozan (crédit : nba.com)

De la défense au coaching, qui est coupable ? Peu de gens le savent mais la franchise de fort Alamo va devoir vite réagir. Une lueur d’espoir est apparue dans la nuit de vendredi à samedi avec la belle victoire à domicile contre l’ogre Clippers. Un succès qui leur permettra, on l’espère, de redresser la barre pour l’une des franchises les plus mythiques de la NBA.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :