Football

Dortmund – PSG : À quoi peut-on s’attendre ?

Sérieux premier de sa poule, le PSG s’est qualifié pour la suite de la compétition en Ligue des Champions en devançant le Real Madrid, Bruges et Galatasaray. Avec pour objectif de retrouver les quarts de finale, le club de la capitale affrontera le Borussia Dortmund en 1/8e. Favori sur le papier, le PSG parviendra-t-il à conforter son statut sur le terrain face au club allemand ? 

L’attaque parisienne est attendue au tournant face à Dortmund.

Auteur d’une première partie de saison maîtrisée, le PSG s’apprête à aborder un moment charnière de sa saison avec la double confrontation face à Dortmund dans le cadre des 1/8e de finale de Ligue des Champions. Si le club parisien ne s’est jusque-là pas bien fait peur et s’est même plutôt rassuré lors des phases de poules, les faiblesses mentales d’un effectif marqué par les déroutes hantent toujours les esprits et sèment un certain doute. Côté tactique, Thomas Tuchel a lâché son 4-3-3 en cours de route pour exploiter au maximum les qualités offensives de ses Quatre Fantastiques, une appellation qui n’enchante pas forcément Leonardo ou encore Kylian Mbappé : « On sait qu’on est des très bons joueurs mais l’histoire des quatre fantastiques, c’est pas notre truc. On laisse ces superlatifs pour les gens de dehors. On joue à onze. »

Mais cette grande force offensive laisse encore une fois présager quelques doutes concernant l’équilibre de cette équipe parisienne. Si Neymar, Di Maria, Mbappé et Icardi laissent peu de place aux critiques concernant l’animation offensive en ayant inscrit à eux quatre 70 des 114 buts du PSG cette saison, le repli défensif de ces derniers est indispensable au bon fonctionnement de ce schéma tactique. Une évidence qui saute aux yeux des joueurs, mais qui reste difficile à appliquer avec beaucoup de rigueur pendant 90 minutes. Avec un rythme infernal depuis la reprise en janvier, Thomas Tuchel aura plutôt bien géré la répartition du temps de jeu de son effectif, s’évitant pas mal de blessures. Ainsi, d’après les derniers échos, le technicien allemand devrait conserver le 4-4-2. Keylor Navas prendra place dans les cages, Thomas Meunier devrait occuper le couloir droit et accompagner une charnière centrale composée de Thiago Silva et Presnel Kimpembe. Juan Bernat pourrait compléter la ligne défensive, à moins que la condition physique de ce dernier ne l’empêche de débuter en tant que titulaire. Au milieu, Tuchel a été assez clair concernant la place incontestable de Marco Verratti. Idrissa Gueye et Marquinhos se battront en duel pour accompagner le petit italien dans ce double pivot, même si le Brésilien est pressenti pour démarrer. On pourrait alors revoir un Marquinhos s’intercaler entre les défenseurs en phase défensive, comme Tuchel avait décidé de faire la saison dernière. Concernant l’attaque, Neymar va signer son grand retour dans le onze mais aussi en phases éliminatoires de LDC où il est attendu au tournant après deux années marquées par les blessures. Kylian Mbappé et Angel Di Maria accompagneront la star auriverde tandis qu’une maigre incertitude se dégage concernant la présence de Mauro Icardi, qui pourrait être sacrifié au profit de Pablo Sarabia.

La composition probable du PSG : Navas – Meunier, Thiago Silva, Kimpembe, Bernat – Marquinhos, Verratti – Di Maria, Neymar – Mbappé, Icardi ou Sarabia.

Basculons maintenant du côté de l’Allemagne et de la Bundesliga où le Borussia Dortmund pointe à la 3ème place en Bundesliga, à quatre points du leader bavarois. Si les Borussen sortent d’une dernière répétition aboutie avec une victoire sur le score de 4 à 0 face à l’Eintracht Francfort, les hommes de Lucien Favre ont aussi flanché ces dernières semaines en s’inclinant sur la pelouse du Werder en Pokal, avant de perdre à nouveau face au Bayer Leverkusen dans un match très offensif qui s’est clôturé sur le score de 4 à 3. Alors que le PSG pourra compter sur l’intégralité de ses cadres, l’ancien coach de Nice a perdu sur blessure son capitaine Marco Reus et l’une de ses pièces maitresses avec Julian Brandt. Les deux sont d’ailleurs mal embarqués pour disputer le retour au Parc des Princes le 12 mars prochain. Meilleure attaque de Bundesliga (63) avec 3 buts inscrits en moyenne, l’équipe allemande encaisse aussi beaucoup de buts. 32 : C’est le nombre de buts encaissés par le Borussia en 22 rencontres de Bundesliga, soit une moyenne de 1,45 but/match. Un chiffre qui témoigne de la frilosité du trinôme Piszczek-Hummels-Akanji derrière.

Si le PSG et son armada offensive ont de quoi faire peur, le technicien Suisse peut lui aussi compter sur plusieurs profils de grande qualité devant avec Jadon Sancho, étincelant cette saison et qui sera le chef d’orchestre de cette équipe allemande, Thorgan Hazard, et plus récemment Erling Braut Håland, fraîchement débarqué en Allemagne en provenance du RB Salzbourg, et qui signe des débuts bluffants avec 9 buts inscrits en 6 matchs, dont 2 entrées en jeu fracassantes. Dans l’entrejeu, Emre Can est venu renforcer l’équipe allemande et devrait être aligné au côté de la tour de contrôle Axel Witsel. Dans un 3-4-3 adaptable en 4-2-3-1, le BVB s’expose à la perte du ballon dans les couloirs avec des latéraux très offensifs et les parisiens pourraient bien profiter des largesses défensives du Borussia en contre. Bien que Guerreiro et Hakimi demeurent des atouts indéniables en phases offensives, on pense au Portugais qui est dans une superbe forme en ce moment.

La composition probable du Borussia Dortmund : Burki – Akanji, Hummels, Zagadou – Hakimi, Witsel, Can, Guerreiro – Sancho, Håland, Hazard.

Erling Håland pourrait à nouveau trouver le chemin des filets face au PSG.

En se penchant sur la dynamique actuelle des deux équipes, le PSG semble alors partir avec un avantage dans cette double confrontation, avec l’objectif de renouer avec les quarts de finale une bonne fois pour toute. Qu’on se le dise, le PSG joue gros face à Dortmund et fera tout pour se défaire des Allemands. On retrouve des inquiétudes et incertitudes assez similaires des deux côtés, que ce soit les faiblesses prononcées dans les couloirs ou l’équilibre tactique. On pourrait alors s’attendre à un match plutôt équilibré entre les deux formations, avec un avantage aux Parisiens qui ont déroulé en poules pour finir premier devant le Real notamment. Une rencontre qui devrait être ouverte dans un stade en ébullition, avec deux équipes qui aiment jouer au ballon et qui ne devraient vraisemblablement pas fermer le jeu. Si la rédaction devait se mouiller, on pencherait alors pour une courte victoire du PSG sur ce match aller, avec une équipe qu’on espère à la hauteur de ses ambitions cette saison.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :