Rugby

Le XV de France peut-il rêver de Grand Chelem ?

Après la victoire bonifiée des Bleus face à l’Italie (35-22), la France s’est emparée de la première place du tournoi des Six Nations. A la veille du déplacement périlleux à Cardiff, tous les espoirs sont permis. Le chemin est encore long et le défi est immense pour cette jeune équipe, mais « impossible n’est pas français » comme disait l’autre.

Ce qu’il faut retenir des deux premiers matchs.

Les Bleus ont marqué et surtout gagné. Et face aux Anglais ça relève toujours de l’exploit. À l’issue d’un match intense, le XV de France a montré toute sa force de caractère et s’est appuyée sur une défense de fer (avant de craquer quelque peu dans les 20 dernières minutes). Mais c’est surtout l’état d’esprit qu’on retiendra et une chose est sûre cette jeune équipe a de l’ambition.

L’heure était donc à la confirmation dimanche dernier contre l’Italie et l’objectif a été atteint avec ce succès bonifié (35-22). Fabien Galthié juge même la première mi-temps de ses hommes « quasiment parfaite », malgré les dix points encaissés. C’était sans compter sur le réveil des Italiens en deuxième mi-temps qui ont bousculé les Français dans un jeu d’occupation. Malgré les initiatives, il y a eu beaucoup de déchets. Galthié se veut rassurant et affirme: « notre objectif, c’est de gagner les matchs. Nous sommes satisfaits à 100% par rapport à la performance et le résultat final » et conclut: «  nous avons de la matière pour étudier, travailler et faire évoluer notre potentiel. »

Et du potentiel il y en a, à l’image de cette charnière Dupont-Ntamack toujours aussi convaincante et inspirée sur chacune des rencontres. Sans oublier Baptiste Serin, qui, à peine entré en jeu signe un exploit individuel et d’un geste fulgurant part inscrire le cinquième essai français. Le Toulonnais a marqué de précieux points aux yeux du staff, et s’est imposé comme l’alternative numéro une à l’indétrônable car époustouflant Antoine Dupont.

Et maintenant ?

Le XV de France a affiché un état d’esprit digne des plus grandes nations et peut compter sur une jeunesse insouciante, fugace et surtout ultra talentueuse. En tête du classement, désormais érigée en favorite de la compétition avec l’Irlande, les raisons de croire à un nouveau titre français sont nombreuses. D’autant plus que le staff des Bleus pourra s’appuyer sur son « XV Type » et le retour de Vakatawa (associé à Vincent au centre) pour venir à bout des Gallois. La continuité, nécessaire pour créer les automatismes, est souvent une condition sine qua non pour remporter des compétitions.

Conscients que face aux Gallois il en faudra un peu plus, les Bleus ont eu la chance de disposer de deux semaines dans leur préparation pour aborder au mieux ce match et corriger les manquements notamment en touche. La touche, talon d’Achille des Bleus depuis maintenant de longues années.

Le chemin est encore long pour les tricolores qui devront gagner à l’extérieur au Pays de Galles et en Écosse, pour s’offrir une éventuelle « finale » à Saint-Denis contre l’Irlande. Rien que ça. Battre le XV du Poireau dimanche relèverait évidemment une nouvelle fois de l’exploit mais offrirait de sérieuses chances de victoire finale…

Messieurs, à vous de jouer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :