Rugby

Ecosse – France: récit d’une immense déception

Ce dimanche, au Murrayfield Stadium, le quinze de France s’est sabordé. Une première défaite dans le VI Nations 2020 face à des Ecossais inspirés et pragmatique (28-17). Tout rêve de grand chelem est désormais brisé. Récit d’un match où rien ne s’est passé comme prévu, avant même le coup d’envoi…

Crédit: 24matins.fr

Avant-match annonciateur, entame catastrophique

Le match n’a pas encore commencé, les joueurs sont encore à l’échauffement et voilà le premier coup dur pour nos Bleus: Camille Chat, pilier et leader de l’équipe se blesse. Il s’agit bien d’une rechute au niveau des adducteurs pour le gratteur salvateur de Cardiff. Une blessure qui en dit long sur l’après-midi cauchemardesque que s’apprêtent à vivre nos Français.

Dès la 5e minute, le troisième ligne François Cros écope d’un carton jaune et frôle la correctionnelle après un plaquage dangereux sur l’un de ses adversaires du jour, le deuxième ligne Gilchrist. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Romain Ntamack de goûter au goût amer de la poisse… et à l’épaule rugueuse de Sam Johnson, après une énième maladresse, indénombrables tout au long de cette rencontre. Pour le jeune numéro 10, qui n’a pas répondu favorablement au protocole de commotion, la sirène retentit déjà.

Un long calvaire

La suite ? Une défense écossaise agressive, robuste et particulièrement efficace en ce jour de météo.. écossaise dirons-nous. Après deux pénalités de Hastings (6-0) on a un temps cru au réveil français. Un sublime essai de la paire enfin retrouvée Dupont-Penaud et la France reprenait la marche avant (6-7). On pense alors que la dynamique va suivre, et cela aurait sûrement été le cas sans le coup de sang de Mohamed Haouas (36e minute). Après quoi les Français n’ont plus le vu le jour et ont fait preuve d’une trop grande indiscipline pour espérer accrocher un résultat. En clair une conquête décevante avec un pack d’avant qui pendant 80 minutes a été en grande difficulté en mêlée preuve que l’éviction de leur pilier n’a pas changé grand chose.

Pas vernis, les Bleus vont même concéder un essai casse tête en fin de match, après un ballon gratté en touche (McInally, 64e). Alors que Dylan Cretin parvient à voler le ballon dans les airs, le talonneur écossais traîne par là, profite du rebond, et file seul doucher les espoirs français. Le point du bonus était encore envisageable, et l’essai de Charles Ollivon (76e) l’aurait concrétisé. Ce point aurait permis au quinze de France de conserver sa première place à l’issu de cette avant-dernière journée du VI Nations.

Crédit: rugbyrama.
Stuart Hoog qui déchire le rideau français après une magnifique accélération.

Les Anglais en profitent

Car les coups durs se poursuivent à l’issu du match. On apprend ce lundi, de la voix de la ministre des Sports Roxana Maracineanu, que la rencontre face à l’Irlande n’aura finalement pas lieu ce samedi. Cette « finale » tant attendue est finalement reportée au 31 octobre. Seule bonne nouvelle dont on se satisfera (ou pas), Antoine Dupont ne sera plus forfait pour ce match décisif. Les Français laissent donc pour de longs mois la première place… aux Anglais. La poisse, on vous dit. Vainqueur des Gallois samedi (33-30), le XV de la Rose qui affrontera l’Italie quand le coronavirus le voudra bien fait désormais figure de favori à la victoire finale.

Retenons tout de même que cette jeune équipe française est encore en construction. A elle de tirer les leçons de cette défaite. Nul doute qu’elles seront riches en enseignements. Quand bien même nos Bleus voient s’envoler leurs rêves de grand chelem, ils peuvent encore prétendre au titre. Il faudra, si le match se joue, aborder cette rencontre avec la rage de vaincre. La même hargne que face aux Anglais et aux Gallois. La détermination de l’outsider, celle qui a peut être manquée à des Français trop confiants et dépourvus de chance ce dimanche.

Charles Larbodie & Léonard Attal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :