Rugby

Comment finir le Top 14 en trois journées

Il y a maintenant plus d’un mois que nous n’avons pas vu un match de Top 14, le dernier ayant eu lieu le 1er mars. Depuis cette date, une question subsiste, comment faire pour finir le championnat ? Donner le Brennus au premier du classement ? Non, même le principal intéressé n’en veut pas. Alors comment faire ? La rédaction de la Prolong’ propose sa solution. 

Il est possible de finir le championnat de France en seulement trois journées, dans des stades neutres et à huis clos. Pour cela, il faut scinder le Top 14 en deux. Les sept premiers se battent pour le titre tandis que les sept derniers jouent le maintien. 

Jetons un œil aux bons élèves. Dans un premier temps, l’astuce serait de faire jouer le 2e contre le 7e, le 3e contre le 6e et le 4e contre le 5e. Les vainqueurs de ces matchs constitueraient les trois demi-finalistes, auxquels serait ajouté le premier du classement, Bordeaux. S’ensuit donc un tirage au sort pour définir les affiches. Les deux vainqueurs se retrouveraient pour la grande finale du Top 14. 

Il s’agit de copier ce modèle pour les mauvais élèves, en l’adaptant un peu. Le 8e jouerait contre le 13e, le 9e contre le 12e et le 10e contre le 11e. Sauf qu’à la place de conserver les vainqueurs des matchs pour les demi-finales, le gagnant se sauve. Il faudrait donc enchainer avec les perdants auxquelles on ajouterait le 14e pour constituer le carré final du maintien. La subtilité étant que les deux perdants de ces matchs ne se retrouvent pas pour une finale mais doivent jouer un match contre les deux premiers de Pro D2 pour décider quel club reste et quel club descend.

Une interrogation subsiste, celle du rythme express qu’entraîne un tel calendrier. Le rugby est un sport très dur physiquement, il est impossible de jouer tous les trois jours comme c’est le cas en football, en basket ou en tennis. Il est aussi impératif de se préparer physiquement avant une potentielle reprise. Il faudrait compter plus d’un mois de remise à niveau à partir du 11 mai. On pourrait donc imaginer un premier tour le week-end du 20-21 juin, un deuxième tour les 27 et 28 juin et les finales le week-end du 4-5 juillet. Aux dernières nouvelles, la LNR envisagerait des phases finales en août, pour une finale au Stade de France à la fin de l’été ou début septembre. Le scénario que nous proposons est tout autant compatible avec ce calendrier plus tardif.

Évidemment, il n’existe pas de solution miracle pour contenter tout le monde, mais, ce modèle donne une chance de voir du spectacle et des retournements de situation plus fous les uns que les autres. L’idée serait aussi de copier ce modèle pour la ProD2 afin de dégager les deux premiers pour les matchs d’accession. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :