Basket

Reprendra, reprendra pas ? La NBA n’a jamais semblé aussi divisée

Covid-19, manifestations en soutien à la cause « Black Lives Matter », la NBA n’a, semble-t-il, jamais vu ses acteurs avoir des avis aussi divergents concernant une probable reprise. Entre la centaine de joueurs participants à une même réunion téléphonique et les décisionnaires de la NBA, le torchon commencerait-il à brûler ?

Pour ceux qui meurent d’impatience à l’idée de revoir LeBron refouler les parquets, on vous rassure tout de suite, la NBA devrait bien reprendre le 31 juillet. Mais de nouveaux éléments viennent remettre en doute cette possible reprise. Petit feedback sur cet imbroglio qui secoue, encore aujourd’hui la planète basket.

Étonnement, dans un premier temps ça n’était pas le coronavirus qui posait problème mais bien une réunion téléphonique réunissant près de 100 joueurs NBA avec à sa tête Kyrie Irving. 

Après avoir convaincu 29 des 30 franchises NBA, ce sont certains joueurs qui se sont opposés à la reprise de la saison avec, en fond, un dialogue sur les modalités de protestation contre les injustices raciales aux États-Unis. Dans le premier camp on retrouve la majorité des stars de la ligue partisane de la reprise de la saison coute que coute évoquant les petits salaires et le profit des caméras à faire passer un message fort à la société américaine concernant la cause « Black Lives Matter ». Tandis que, de l’autre côté, on retrouve plusieurs joueurs (Embiid, Carmelo Anthony, Donovan Mitchell ou encore Chris Paul) menés par Kyrie Irving qui craignent qu’une reprise aux aires de festivités ne vienne davantage cristalliser l’attention sur le spectacle que sur le racisme qui touche la communauté afro-américaine ainsi que les autres communautés Outre-Atlantique. Pour eux, il s’agit de laisser l’histoire s’écrire dans un pays qui souffre de ce mal depuis déjà bien trop longtemps.

View this post on Instagram

@malcolmbrogdon @jusanderson1

A post shared by Jaylen Brown (@fchwpo) on

Ici, Malcom Brogdon, lors d’une manifestation Black Lives Matter à Atlanta

À première vue, cette opposition paraît noble et respectable. Mais ce n’est pas l’avis de tout le monde. Certains voient dans l’acte de Kyrie de fausses intentions alors que le meneur des Nets était resté totalement silencieux lors de la première réunion des joueurs avant d’apprendre qu’il ne pourrait pas se rendre à Orlando pour soutenir son équipe. En tout cas, c’est ce qu’avance Matt Barnes, qui, de son franc-parler habituel, remet en cause les arrière-pensées de Kyrie :

« On ne peut pas laisser passer ça. Kyrie doit arrêter ses conneries, car j’ai entendu dire qu’il voulait d’abord se rendre à Orlando pour soutenir son équipe, mais la ligue n’a pas voulu, et donc maintenant il change complètement d’avis et veut tout abandonner…

Ne pas jouer sans une cause ou un objectif détruit l’objectif. Et puis ça nous divise également. Les joueurs doivent être sur la même longueur d’onde, bien communiquer et comprendre ce qui se passe« 

Et il n’est visiblement pas le seul à s’en prendre à Irving, puisqu’Enes Kanter, qui a récupéré le numéro du meneur lorsqu’il est arrivé à Boston a également été de la partie pour critiquer Kyrie.

« Le monde entier va se concentrer sur la reprise de la NBA non ? Alors tu peux faire une différence. Tous les micros seront à la bouche des joueurs, et tout le monde pourra transmettre son message. Peu importe ce dont tu veux parler, Black Lives Matter, de la liberté, de la justice, de la démocratie…

Le monde entier va écouter.Ils doivent vraiment penser aux autres joueurs ! Ils doivent être des leaders ! S’ils sont tous aussi engagés qu’ils le prétendent, qu’ils aillent en playoffs, qu’ils récupèrent leur argent, et qu’ils le donnent à la fondation Black Lives Matter ou à la communauté afro-américaine. Il faut agir, pas parler.« 

Difficile de contredire l’intérieur des Celtics qui prend le parti de reprendre la NBA afin de faire porter la voix des joueurs engagés dans ce combat le plus loin possible.

En attendant, deux joueurs ont récemment déclaré forfait pour la reprise. Trevor Ariza, qui a obtenu le droit de voir son fils, après une longue bataille judiciaire contre son ex-femme et qui a donc décidé de consacrer son été à sa carrière de papa. Et Davis Bertans, agent libre à la fin de la saison, qui, par mesure de précaution suite à deux grosses blessures, est mis au chaud par son club, les Wizards.

Des annonces qui viennent ajouter de l’inquiétude après la longue liste de joueurs déjà réticents à l’idée de reprendre la saison.

En attendant, l’urgence est autre part pour les dirigeants de la ligue. Depuis plusieurs jours, la Floride a vu son nombre de cas positifs au coronavirus exploser dépassant les 100 000 cas depuis ce lundi. Encore difficile de savoir ce qu’Adam Silver, commissionner de la NBA, va décider dans les jours prochains. Tout ce qu’on espère, c’est que les joueurs puissent trouver un compromis et que personne ne sera mis en danger pendant l’organisation de cette fin de saison.

Ruben Sayada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :